Coop’Coloc, la coopérative de logements étudiants, étend son activité

Publié le

Coop'Coloc, la coopérative de logements étudiants, étend son activité

Créée il y a un an avec le soutien de la Ville de Paris, Coop’Coloc, dispositif de logements étudiants porté par la coopérative Solidarité Étudiante, étend son activité avec une dizaine de logements supplémentaires. Trois adjoints à la Maire visiteront jeudi l’un d’entre eux, aux côtés des porteurs du projet.

Coop’Coloc est un dispositif lancé par Solidarité Étudiante, coopérative gérée par et pour les étudiants, qui vise à répondre aux difficultés de logement des étudiants à Paris, en particulier ceux à faibles revenus et primoarrivants dans l’enseignement supérieur.

Cette initiative, primée en 2013 aux Trophées ESS parisiens, a été lancée il y a un an, avec le soutien de la Ville de Paris et des bailleurs sociaux. Elle a assuré avec succès la gestion de trois logements sociaux de la RIVP, pour un total de 9 places, pendant l’année scolaire 2014-2015. Elle se développe à l’occasion de cette rentrée, en prenant en charge une dizaine de logements supplémentaires, qui accueilleront chacun 3 à 5 étudiants.

Les logements du dispositif sont des logements de bailleurs sociaux parisiens. Les conditions d’éligibilité pour les étudiants sont identiques : il faut entrer en première année à l’Université, vivre au domicile familial, et être boursier, ou ne pas disposer de ressources suffisantes pour se loger dans le parc privé.

Autres articles dans cette rubrique

Commune & Clésence (Groupe Action Logement) signent un partenariat à hauteur de 250 millions d’euros pour une solution d’habitat dédiée aux familles monoparentales

La start-up Commune, première solution au monde de coliving pour familles monoparentales, et Clésence, Entreprise Sociale pour l’Habitat en Hauts-de-France et au Nord de l’Île-de-France, annoncent un...

Logement social : Guillaume Kasbarian "ouvert" à de plus lourdes sanctions contre les familles de délinquants

Le ministre du Logement Guillaume Kasbarian se dit "ouvert" à l’idée de faire évoluer la loi pour "renforcer" les possibilités d’expulser des logements sociaux les familles d’enfants délinquants. Le...

close