Alain Durand prend la présidence de la Cress Pays de la Loire

Publié le

Alain Durand prend la présidence de la Cress Pays de la Loire

Alain Durand, PDG de Mateloc, président de l’Union régionale des Scop de l’Ouest et trésorier de la CG Scop, vient d’être élu président de la Chambre régionale de l’Économie sociale et solidaire des Pays de la Loire pour une durée de quatre ans. Une formidable visibilité pour les 400
Scop de cette région où le secteur de l’ESS représente dans certains départements jusqu’à 14 % des salariés.

C’est aussi pour Alain Durand l’aboutissement d’un parcours profondément ancré dans la coopération : dès le début des années quatre-vingt, il intègre l’Union régionale comme délégué et suit la Scop Mateloc, entreprise de location et maintenance de matériels BTP, qui compte à l’époque 13 salariés : « J’ai participé à la mutation d’une union de Scop en Scop tout court », précise-t-il.

Mateloc, dont il a pris la direction en 1998, compte aujourd’hui 115 salariés implantés sur huit sites et réalise un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros. « Si on veut conserver de belles PME, la reprise par les salariés peut être une solution, car ils sont attachés à leur territoire. » www.mateloc.com

Source : Ouest France – 13 août 2013

Autres articles dans cette rubrique

Bilan 2023 des Scop et des Scic : Les sociétés coopératives poursuivent leur croissance dans un contexte économique en crise !

+ 10 % de chiffre d’affaires cumulé, à 9,4 milliards d’euros + 3 % du nombre d’effectifs avec 84 294 salariés La Confédération générale des Scop et des Scic publie son rapport d’activité 2023. Malgré une...

Conférence "Communes, communautés d’agglomération, départements, régions : comment contribuer efficacement au développement de votre territoire avec la Scic (Société coopérative d’intérêt collectif) ?"

La Confédération générale des Scop et des Scic, partenaire du Salon des maires et des collectivités locales pour la 3e année consécutive, du 21 au 23 novembre prochain En 2023, la CG Scop s’associe...

Evénement "Parité femmes-hommes : Les têtes de réseaux de l’ESS se mobilisent pour faire progresser la parité dans les instances de gouvernance"

Si l’ESS est un secteur fortement féminisé, avec 68 % de femmes parmi ses salariés, il n’en reste pas moins que, sur des postes de direction et dans les grandes organisations, il existe encore un...

close