histoire de la création de la Mutuelle Les Ménages Prévoyants

Publié le 19 octobre 2004 en accès
Commentaire(s) :

- La création d’une institution d’entraide

Vers les années 1830, la France jusqu’alors paysanne s’industrialise. Un nouveau mode de vie apparaît, les conditions sont dures et pénibles. À l’époque on ne parle pas du social et il, n’y a aucune garantie accordée par l’État ou l’employeur
Pour se protéger des aléas de la vie, les travailleurs s’organisent en sociétés d’entraide. Elles furent d’abord combattues puis tolérées ; Napoléon III, comprenant que ces sociétés étaient des facteurs de paix sociale, les encourage. Il signe, le 26 mars l852, un décret donnant une base légale à ces sociétés dites impériales. Sous le contrôle d’un président nommé par l’empereur, un membre éminent issu des catégories sociales les plus élevées, elles bénéficieront d’avantages fiscaux importants.
C’est dans ce contexte incitatif que la Mutuelle de Versailles et environs dite " LES MENAGES PREVOYANTS " est créée le 28 mars l854 à l’hôtel de ville de Versailles et approuvée le 13 avril 1854. Son premier président, nommé par l’empereur, est le Baron Caruel de Saint-Martin, député du corps législatif et maire du Chesnay.
Cette mutuelle, déjà très en avance sur son temps, est l’une des premières à accepter les femmes comme sociétaires ; mais si un homme marié pouvait être admis sans sa femme, celle-ci ne pouvait l’être sans son mari. Le paritarisme de l’époque avait ses limites.
Bien gérée, la société est prospère. Elle reçoit même en juillet 1879 un diplôme d’honneur pour le rang qu’elle occupe parmi toutes les sociétés de secours mutuel de France. Elle se classe au 15e rang sur plus de 6 000 sociétés enregistrées.

- Les Ménages Prévoyants dans le mouvement mutualiste français

Il est de tradition que dans toutes ces sociétés contrôlées, les maires, députés et sénateurs soient membres d’honneur. Et c’est en cette qualité qu’Hippolyte Maze, sénateur des Yvelines et considéré comme le père de la Mutualité, émet le 10 juillet 1887, lors de l’assemblée générale des Ménages Prévoyants, qui se tient à la Mairie de Versailles, le principe de fédérer toutes les mutuelles de France. C’est chose faite en 1890 avec la création de la Ligue nationale de prévoyance et de la mutualité, ancêtre de la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF), qui voit le jour le 10 novembre 1902 après que la loi du 1er avril 1898, votée à l’instigation de Waldeck-Rousseau, libère totalement les sociétés et permette la création des Unions départementales.
L’histoire des Ménages Prévoyants se confond avec celle du mouvement mutualiste français, mais sera toujours novatrice. Elle accueille les enfants dés 1910, participe à là création des Assurances sociales en 1930, puis s’adapte aux règles de la couverture complémentaire après la création de la Sécurité sociale en 1945.

- La première mutuelle des Yvelines

C’est à partir de 1955 qu’elle prend son essor, ce qui lui permet d’être aujourd’hui la première mutuelle interprofessionnelle des Yvelines. Les présidents qui se sont succédé à sa direction, jusqu’à son président actuel Gérard Thomas, ont toujours su conserver l’éthique qui est la sienne depuis 150 ans : être au service de ses adhérents.
En 2004, les Ménages Prévoyants fêtent leur 150e anniversaire sans avoir dérogé à leur réputation d’écoute et de savoir-faire, en ayant su se protéger des chants des sirènes, tout en s’adaptant, innovant, se modernisant pour offrir aujourd’hui l’image dynamique d’une mutuelle en mouvement.



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2004 :