Un financier au service de l’économie sociale et solidaire

Publié le

Un financier au service de l'économie sociale et solidaire

Nicolas Hazard travaille à la fois avec Anne Hidalgo, Benoît Hamon, Valérie Pécresse et Alain Juppé. Mais qui est donc ce jeune homme inclassable ?

Il a tout du « golden boy » : l’allure d’abord, le discours posé, les manières policées et le CV irréprochable, ensuite. Après un cursus sans faute à HEC, puis à Sciences Po, Nicolas Hazard, qui fêtera le 15 avril prochain ses 35 ans, aurait pu embrasser une carrière dans la finance. Mais l’expérience d’un stage effectué dans une ONG au Liban, en cours de scolarité, a changé le cours de sa vie. « Cette expérience m’a transformé. Elle m’a donné envie de me mettre au service des plus pauvres : des déclassés, des exclus », explique-t-il.

Source : Le Point du 30/03/17 par Baudouin Eschapasse

Autres articles dans cette rubrique

Face à la crise agricole, les convictions du Groupe SOS pour concilier agriculture, justice sociale et transition écologique

Ces derniers jours, agriculteurs et agricultrices français et européens manifestent leur frustration envers un modèle agricole dépassé. Ils dénoncent les difficultés économiques et sociales auxquelles...

Le Groupe SOS lance une grande campagne de recrutement dans plus de 100 métiers essentiels du soin, de l’action sociale et environnementale

Le Groupe SOS, groupe associatif de lutte contre les exclusions, fondé en 1984, marque aujourd’hui ses 40 années d’actions aux côtés des plus vulnérables en déployant une campagne nationale. L’objectif...

close