Rue de la SCOP

Publié le 23 janvier 2012 en accès
Commentaire(s) :

Rémi Roux, chef d’entreprise à Fleurance (Gers), ne sera jamais milliardaire. Il s’en remettra. Les golden-parachutes, les retraites-chapeaux et tout le toutim, il n’en a cure : "Ce n’est pas là que je situe la réussite." Ce patron abhorre "le fric pour le fric". Au point, quand il a créé Ethiquable, en 2003, de choisir la structure en apparence la plus anticapitaliste pour son entreprise de commerce équitable : une société coopérative et participative (SCOP).

Il sait bien que la SCOP, anciennement société coopérative ouvrière de production, traîne un parfum sulfureux, quelque chose entre octobre 1917 et Mai 68. Quand la CFDT-maritime Nord a tenté en force de reprendre SeaFrance sous forme d’une SCOP, Rémi Roux, 46 ans, et ses 55 salariés-actionnaires n’ont guère goûté cette manière de confondre esprit coopératif et esprit de corps. Un sentiment sans doute partagé par nombre des 40 000 salariés des 2 000 SCOP françaises.

Source : La suite de l’article en cliquant ici...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 :