Réaction de l’Association NAPCE au reportage de D. Lemaître, « Le business du Commerce Equitable » diffusé sur Arte

Publié le 26 septembre 2013 en accès
Commentaire(s) :

Le 6 août dernier, Arte diffusait un documentaire « le business du commerce équitable » titre au
demeurant tendancieux, le mot business employé de cette façon ayant une connotation négative.

Le film évoque deux démarches complètement différentes, qu’il convient ici de distinguer, compte-tenu de l’amalgame volontairement fait dans le reportage :
- Celle de Rainforest Alliance, plutôt axé sur la préservation de l’environnement
- Celle de Max Havelaar, centré bien évidemment sur l’environnement mais aussi les revenus et les
conditions de travail des petits producteurs.

Le reportage aborde rapidement les aspects positifs du commerce équitable, comme le soutien aux
petits producteurs, pour développer les aspects plus problématiques de la certification dans les
grandes plantations et les conditions de vie des travailleurs temporaires.

Il est vrai que le certificateur FloCert travaille dans des pays peu administrés et malheureusement les
risques de dérives sont omniprésents, c’est pourquoi les équipes de FloCert conscientes de ces
problèmes travaillent à vérifier les résultats de leurs actions.

Le commerce équitable est relativement jeune, la certification de produits équitables n’existait pas, il
a bien fallu l’inventer. Max Havelaar France est une association qui gère le label Fairtrade – Max
Havelaar en France. FloCert est un organisme de certification qui a reçu l’agrément des pouvoirs
public et délivre le label Fairtrade-Max Havelaar au niveau international.
L’objectif commun est
d’accompagner le développement des pays du Sud et non l’enrichissement personnel !

Les coopératives et les entreprises du Commerce Equitable sont contraintes de travailler dans le
monde tel qu’il est. Elles n’ont pas de prises sur les prix mondiaux des matières premières ou sur la
politique de marges de la grande distribution, elles espèrent seulement montrer en faisant du
commerce autrement qu’un autre monde est possible face à la mondialisation ultralibérale.

L’Association NAPCE reçoit depuis plus de 10 ans des représentants de coopératives de petits
producteurs du Sud, et tous témoignent de l’aide que leur apportent le commerce équitable ; ils
aimeraient vendre une plus grande part de leur production sous le label Fairtrade- Max Havelaar et
pour cela il faudrait développer la demande et que davantage de consommateurs achètent des
produits issus du Commerce Equitable.

Les militants et les acteurs du Commerce équitable savent bien que le problème de la pauvreté dans
le monde ne sera pas résolu par l’action d’une seule organisation nationale, telle que FLO, mais le
commerce équitable est une des solutions, et les consommateurs-citoyens peuvent y contribuer.

Le commerce équitable, nouvel échange en évolution et amélioration permanentes, a le mérite de
remettre l’humain au centre de l’économie, en tenant compte des intérêts des petits producteurs et de
leur famille.

Le président de l’Association NAPCE
Gérard Aigroz


Recommander cet article à une connaissance ? (Par un mail pré-formaté)


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 : Articles de l'année 2003 :