PLF 2019 : un effort de solidarité encore nécessaire

Publié le 5 novembre 2018 en accès réservé aux abonné.e.s
Commentaire(s) :

Alors que le rapport sur la Mission Cohésion des Territoires du Projet de loi de Finances 2019 va être présenté demain, 30 octobre, à la Commission des Finances de l’Assemblée nationale, l’Uniopss rappelle sa position et ses propositions pour une politique du logement à la hauteur des besoins des plus fragiles.

Auditionnée par la Mission Cohésion des Territoire dans le cadre du PLF 2019, l’Uniopss a proposé un certain nombre de mesures et d’améliorations concrètes en matière de logement et d’hébergement :
- Davantage de logements locatifs très sociaux accessibles financièrement, dits PLAI (60 000 au lieu des 40 000 envisagés) avec un montant de loyer revu pour être encore plus accessible à tous ; l’Uniopss souligne que la programmation de ces 60 000 PLAI permettrait de traduire concrètement les objectifs du « logement d’abord », fer de lance de la politique du logement du gouvernement pour les plus modestes.
- Davantage de logements accessibles aux personnes en situation de handicap (retour aux 100 % de logements accessibles au lieu de 20 %, qui assignent à résidence les personnes en situation de handicap) ;
- Un système de modulation progressive de l’APL dans le cadre de la réforme visant à se baser sur les ressources de l’année N plutôt que sur celles de l’année N-2 pour les travailleurs précaires et les jeunes aux ressources instables ;
- Le maintien d’une participation financière de l’État, garant du droit du logement, dans le Fonds National des Aides à la Pierre qui finance la construction de logements locatifs sociaux ;
- La suppression de la réduction de 14 millions d’euros de crédits pour les Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale, qui vient s’ajouter à la diminution en 2018 de 20 millions d’euros (soit une perte en 2018 de 1 300 places d’hébergement ou de 400 postes de travailleurs sociaux) ;
- La réindexation de l’APL sur l’inflation (évaluée à 1,7 % pour 2019), alors que le PLF prévoit sa désindexation, avec pour conséquence que l’APL n’augmentera que de 0,3 %.

L’Uniopss appelle donc les députés à voter un PLF traduisant une volonté claire de protéger les plus fragiles pour leur donner les moyens de s’insérer durablement dans la société.


Recommander cet article à une connaissance ? (Par un mail pré-formaté)


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2005 : Articles de l'année 2004 : Articles de l'année 2003 :