Les pauvres, premières victimes de l’austérité

Publié le

Les pauvres, premières victimes de l'austérité

Alors que l’économie marque un ralentissement et que le chômage stagne, le gouvernement a décidé 10 milliards d’euros de coupes budgétaires. Selon la répartition publiée hier au Journal officiel, les ménages modestes vont être les principaux contributeurs au regard des annulations de crédits : 1,1 milliard d’euros sur l’accès à l’emploi et l’accompagnement des mutations économiques 1 milliard d’euros sur l’aide à la rénovation MaPrimeRénov 307 millions d’euros sur les solidarité, insertion et égalité des (...)

Toute l'actualité sur l'ESS dans votre poche,
partout, tout le temps.

Il vous reste 80% de cet article à lire.

Je me connecte Je m'abonne

Autres articles dans cette rubrique

L’urgence d’adopter des mesures systémiques pour la prise en compte des défis de la précarité alimentaire et du monde agricole

En 2023, la Fédération Française des Banques Alimentaires décompte 3,2 millions de personnes accueillies. En 2011, elles étaient 820 000. Alors que le Salon de l’agriculture va prendre fin, le...

Les pauvres, premières victimes de l’austérité

Alors que l’économie marque un ralentissement et que le chômage stagne, le gouvernement a décidé 10 milliards d’euros de coupes budgétaires. Selon la répartition publiée hier au Journal officiel, les...

close