L’insertion par l’activité économique : un problème d’image ?

Publié le 5 mai 2009 en accès
Commentaire(s) :

Avec plus de 100.000 personnes embauchées chaque année, le secteur de l’insertion par l’activité économique s’impose comme un acteur à part entière de l’entrepreneuriat en France, mais il reste victime de son image. Les conseils départementaux de l’insertion par l’activité économique (CDIAE), qui organisaient leurs assises à Paris, le 28 avril, vont devoir évoluer pour devenir de véritables instances de pilotage de l’offre d’insertion.

Faut-il s’en féliciter ou s’en inquiéter ? Le secteur de l’insertion par l’activité économique (IAE) est en pleine expansion. En 2007, 108.000 personnes ont ainsi été embauchées ou mises à disposition dans les entreprises d’insertion, les entreprises de travail temporaire d’insertion et les ateliers et chantiers d’insertion, soit une progression de 23% par rapport à 2006, selon une étude de la Dares (ministère du Travail). Parallèlement, le nombre d’entreprises conventionnées au titre de l’IAE a lui aussi augmenté : elles étaient près de 890 en décembre 2007, soit une vingtaine de plus que l’an passé. Mais si les chiffres progressent, la perception du secteur, comme son organisation, sont encore faibles.

Source : La suite de l’article par ici...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2009 :