L’emploi d’intermittents dans les compagnies sous statut associatif

Publié le 21 janvier 2009 en accès
Commentaire(s) :

Depuis 2003, une politique rigoureuse de contrôle des salariés bénéficiant du régime d’assurance chômage des intermittents du spectacle et des structures qui les emploient a été mise en place. Aujourd’hui, plusieurs milliers d’associations en France sont suspectées de fraude et passibles de contrôles. Elles sont donc contraintes à réfléchir à leurs modes de fonctionnement et à se prémunir des suspicions en adoptant un langage et des formes d’organisation mieux adaptés au droit.

Dans le même temps, un secteur d’activité dans son ensemble ne peut accepter sereinement des accusations de fraude, quand les cas d’abus pour enrichissement personnel sont rarissimes, et quand l’essentiel de l’activité des structures concernées vise à la diffusion de l’art et de la culture, à la vitalité de la création et de l’innovation, et au renforcement du lien social sur les territoires. De plus, un secteur dans son ensemble ne peut changer de modèle économique et de pratiques professionnelles du jour au lendemain, sans qu’aucun cadre sécurisant ne lui soit proposé pour l’entreprendre dans de bonnes conditions.

Source : La suite de l’article par ici...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 :