Désignation des conseiller.e.s prud’hommes : L’UDES satisfaite de l’attribution de 310 sièges pour les employeurs de l’économie sociale et solidaire

Publié le

Désignation des conseiller.e.s prud'hommes : L'UDES satisfaite de l'attribution de 310 sièges pour les employeurs de l'économie sociale et solidaire

Dans un courrier du 18 juillet, le Directeur général du Travail, Yves Struillou, indique que l’UDES disposera de 310 sièges au sein des sections « Activités diverses » et « Encadrement » dans les conseils de prud’hommes. L’UDES se félicite de cette évolution favorable qui conforte son poids dans les conseils de prud’hommes.

L’Union avait pris connaissance avec stupéfaction de l’arrêté du 5 mai 2017 relatif à la répartition des sièges dans les conseils de prud’hommes, lui attribuant seulement 114 sièges pour le mandat 2018-2021 alors même qu’elle comptait sur un réseau de 478 conseillers prud’hommes pour le mandat en cours. L’UDES avait alors déposé un recours auprès du Conseil d’Etat et effectué différentes démarches auprès de la Direction générale du travail.

La situation modifiée permet à l’UDES de siéger dans 209 conseils de prud’hommes avec un score de 17,3% en activités diverses et 4,4% en encadrement.

Si l’UDES est satisfaite de cette situation, elle maintient néanmoins le contentieux contre l’arrêté du 5 mai 2017 afin de disposer d’éléments de clarification sur la place et le poids de certaines organisations dans la section « Activités diverses ».

Autres articles dans cette rubrique

Assurance chômage : La réforme annoncée n’améliorera pas la situation du marché du travail et pénalisera les demandeurs d’emploi

L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire regrette que les mesures annoncées par le Gouvernement ne soient pas adaptées à la réalité de terrain. Porteuse de propositions concrètes et...

Elections européennes : L’UDES plaide pour plus d’attention envers les TPE et le développement des compétences

L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire publie ses propositions en amont des élections européennes à l’intention des candidats à la députation. Priorités au dialogue social européen, au...

Contrat de professionnalisation. L’UDES déplore la fin d’une aide incitative à l’emploi des jeune

L’UDES considère la suppression au 1er mai 2024 de l’aide aux employeurs pour le recrutement de salariés en contrat de professionnalisation comme une contradiction dans un contexte de lutte contre la...

close