Economie sociale et solidaire, premier bilan, un an et demi après le vote de la loi


Un an et demi après le vote de la loi du 31 juillet 2014 sur l’économie sociale et solidaire (ESS), voici un point sur sa mise en application. Les structures de l’ESS sont présentes dans tous les secteurs d’activités ; elles peuvent prendre de multiples formes et être de toutes tailles. De nombreux décrets sont entrés en vigueur au 1er Janvier 2016.

L’ESS, un poids économique important et en augmentation
- 221 325 structures qui emploient 2,37 millions de salariés ;
- 10,5 % de l’emploi français dont 13,9 % de l’emploi privé ;
- + 25 % de salariés dans l’ESS depuis 2000 ;
- 15 % de l’emploi des femmes ;
- 600 000 postes à pourvoir d’ici 2020 en raison des départs à la retraite.

La loi précise la définition du périmètre de l’ESS

L’économie sociale et solidaire (ESS) regroupe un ensemble de structures (associations, coopératives, mutuelles, fondations, entreprises sociales à statut commercial) qui cherchent à concilier utilité sociale, solidarité, performance économique et gouvernance démocratique. Ces structures ont pour ambition de créer des emplois pérennes et non délocalisables, de développer une plus grande cohésion sociale et d’apporter des réponses nouvelles aux besoins socio-économiques des territoires.

Source : Les clés du social du 13/04/16


A propos de ESS et société
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS
Thèmes