Une autre façon d’entreprendre ou une vision libérale de l’ESS ?


Au tournant des années 2010, des sociétés commerciales à lucrativité limitée et à vocation sociale ont fait une irruption en force dans le périmètre de l’économie sociale et solidaire. La loi de 2014 a banalisé cette conception qui met à mal les fondamentaux de l’ESS.

C’est devenu une désignation à ce point en vogue que même Forbes s’en est saisi. En janvier dernier, la publication américaine spécialisée dans les managers de grandes entreprises a cette fois fait entrer une forme d’économie sociale et solidaire (ESS) dans ses colonnes avec son premier classement « 30 under 30 ». Cocorico ! Neuf Français se trouvaient dans ce top 30 des entrepreneurs sociaux de moins de 30 ans, censés devenir les futurs leaders européens. Dont, excusez du peu, la major : Joséphine Goube.

Source : L’Humanité du 04/10/16 par Stéphane Guérard, avec Jean-Philippe Milesy


A propos de ESS et société
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS
Thèmes