"Vers des territoires d’alimentation inclusifs"

Publié le 9 septembre 2020 en accès grand public
Commentaire(s) :

Le Réseau Cocagne, SaluTerre et le Mouvement des Cuisines Nourricières
vous invitent à une journée de débats et retours d’expérience à destination des collectivités et des acteurs de territoire qui souhaitent mettre en œuvre la transition écologique et sociale à travers l’alimentation.

Vendredi 18 septembre 2020 – 9h30 – 18h00
A la Maison Cocagne – 4 rue des Arpentis – 91430 Vauhallan
(des navettes seront organisées entre la gare de Massy et la Maison Cocagne)

Cette journée se poursuivra par des ateliers pratiques et des animations festives le vendredi 18 septembre au soir et le samedi 19 septembre. Possibilité de dormir sur place.

Alors que la transition écologique est dans toutes les têtes, que les collectivités territoriales structurent une partie de leur politique locale autour de l’alimentation et du développement de l’agriculture bio, combien – aujourd’hui – font le lien entre environnement et lutte contre l’exclusion ? Saviez-vous que certains territoires ont réussi à mettre les personnes vulnérables au cœur de leur projet alimentaire territorial, pour une alimentation saine & durable accessible à tous ?

La crise écologique a d’abord des conséquences directes sur les populations défavorisées, victimes de la précarité énergétique, des modèles de consommation à bas coût pour des produits de mauvaise qualité (notamment produits alimentaires) et à forte empreinte écologique. Plus une famille est mal logée, moins elle peut avoir accès aux stratégies d’économie domestique nourricière dans son habitat. Le manque d’équipements de cuisine et de potager, accentue les inégalités sociales. Cela se traduit par un cumul des inégalités avec l’émergence de problèmes de santé : on retrouve une plus forte prévalence de maladies chroniques, de surpoids et d’obésité parmi les populations défavorisées des pays industrialisées.

Quels ressorts les collectivités peuvent-elles activer pour sortir de ce cercle vicieux ? Engouement pour les produits locaux vs recrudescence des colis alimentaires : comment réduire le fossé qui se creuse entre les citoyens d’un même territoire ?

Cette journée vous permettra d’envisager autrement la stratégie alimentaire territoriale à partir des thématiques suivantes :
- La transition alimentaire, comme enjeu fédérateur, pour proposer un renouveau territorial et une plus grande attractivité
- Révolutionner l’urbanisme pour y intégrer la fonction nourricière
- Mettre les plus exclus au cœur de la rénovation des territoires et de l’animation d’initiatives citoyennes
- PAT vs PTCE, quels outils au service de quelle stratégie ?
- La cuisine : un des médias interculturels les plus efficients (avec le jardinage).
- Rendre la maîtrise alimentaire aux mangeurs, particulièrement les plus vulnérables.
- Ouvrir les équipements de la restauration collective en diversifiant les fonctions de leur usage pour plus de mixité sociale
- Économie circulaire, ESS, Économie de la Fonctionnalité et de la Coopération : quels apports pour la transition alimentaire ?

Source : Informations et inscription


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2010 :