close

Salaires pour les invisibles de la propreté : Un patronat fantôme

Publié le

Salaires pour les invisibles de la propreté : Un patronat fantôme

Au terme de la troisième négociation des salaires minimas pour les 550 000 salariés de la propreté, les deux premières ayant abouti chacune à un accord dont la FEETS-FO est signataire, le patronat du secteur (FEP et SNPRO) n’est pas au rendez-vous et tergiverse. Les salariés du secteur sont les premiers à subir l’inflation qui touche les biens de première nécessité représentant l’essentiel de leur consommation. A ce titre, il est primordial qu’ils puissent obtenir une revalorisation conforme au minimum (...)

Toute l'actualité sur l'ESS dans votre poche,
partout, tout le temps.

Il vous reste 80% de cet article à lire.

Je me connecte Je m'abonne

Autres articles dans cette rubrique

Salaires pour les invisibles de la propreté : Un patronat fantôme

Au terme de la troisième négociation des salaires minimas pour les 550 000 salariés de la propreté, les deux premières ayant abouti chacune à un accord dont la FEETS-FO est signataire, le patronat du...