Réconcilier les valeurs républicaines avec un développement économique durable et solidaire

Publié le 16 janvier 2019 en accès réservé aux abonné.e.s
Commentaire(s) :

Quel que soit le jugement que l’on porte sur le mouvement des « gilets jaunes », il aura permis interpeller le gouvernement et les pouvoir publics, sur la réalité sociale et économique que vivent les français. L’injustice fiscale, les inégalités sociales grandissantes, l’urgence climatique et la précarité installée comme principe de développement, sont à mon sens, les revendications principales de ce mouvement social qui n’est pas structuré et d’autant plus fragile devant les possibles manipulations politiques et médiatiques. Organiser la société civile, la structurer pour qu’elle puisse contribuer aux côtés des pouvoirs publics à la construction de politiques d’intérêt général est une nécessaire évolution de la démocratie depuis l’atomisation des partis politiques traditionnels et la "cornerisation" des acteurs sociaux. Le mode de gouvernance des élus, issus de partis politiques en décalage grandissant avec la réalité que vivent les citoyens, affaiblit la confiance en la Démocratie représentative et fragilise les institutions de la République.

Un changement de paradigme économique est nécessaire. Il nous faut sortir de la recherche du profit exclusivement financier, si nous voulons préserver notre planète mais aussi notre République sur les valeurs qui la portent. L’innovation sociale et économique que permettent les principes de l’ESS, doivent accompagner les mutations des modes de production, de consommation et de redistribution de toutes les formes de richesses crées . C’est avec cette volonté, que les entrepreneurs de l’ESS réunis à la Cress participeront aux débats que propose le gouvernement, en nourrissant l’espoir de réconcilier les habitants des territoires franciliens avec un projet de société reposant sur mode de développement économique durable, social, démocratique et solidaire. Dans le même temps, nous préparons avec le Conseil régional, la conférence régionale de l’ESS qui se réunira début février. Nous prolongerons la réflexion par une série événements pour réfléchir et débattre avec nos membres et nos partenaires, sur l’évolution de l’ESS et son impact sociétal jusqu’à la prochaine AG ordinaire de la Cress prévue en avril.

Echanger, débattre, pour promouvoir la coopération et la solidarité entre les franciliens et les pouvoirs publics, afin de produire sur les territoires, les biens et les services dont nous avons besoin, est certainement la voie la plus efficace pour sortir sereinement de cette crise sociale et politique.

Je vous souhaite à toutes et à tous une belle et heureuse année 2019

Eric Forti
Président de la Cress IdF


Recommander cet article à une connaissance ? (Par un mail pré-formaté)

{#TITRE,#URL_ARTICLE}

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 :