La création d’un ministère délégué à l’Economie sociale et solidaire : fruit d’un long cheminement

Publié le 20 juillet 2012 en accès
Commentaire(s) :

La création d’un ministère délégué à l’Economie sociale et solidaire est le fruit d’un travail de longue haleine, marqué par bien des espérances et des déconvenues. L’affirmation politique de l’économie sociale et solidaire a connu, connaît toujours, des vicissitudes. L’intuition des pionniers de 1970 est longtemps restée ignorée et, quand elle le fut moins, considérée comme hasardeuse, voire sans fondement. A tel point que plusieurs de ses acteurs, y compris parmi les plus engagés et dévoués, se sont demandé, dans les années 80 et 90, s’il fallait poursuivre ou abandonner ce projet d’économie sociale et ont été tentés de revenir aux identités fortes des mondes coopératifs, mutualistes et associatifs. On sait aujourd’hui qu’ils ont bien fait d’insister : le ministère est une reconnaissance de la réalité de l’ESS qui lui fait franchir une étape sans doute décisive. Il convient donc de rendre hommage à toutes celles et à tous ceux qui depuis plus de quarante ans ont contribué à faire exister l’économie sociale, puis l’économie sociale et solidaire. Parmi les initiateurs et leurs premiers héritiers, il faut saluer les fondateurs du Cnlamca, responsables du Groupement national de la coopération, du Gema, de la FNMF, de l’Uniopss, dont plusieurs personnalités tinrent un rôle décisif : Jacques Moreau, puis Jean-Claude Detilleux, François Bloch Lainé, Georges Davezac, René Teulade, Jacques Vandier. L’intervention des intellectuels du mouvement a été décisive dans le choix du terme (en référence à Charles Gide) et sa définition initiale, que l’on doit à Henri Desroche et à Claude Vienney, puis à Thierry Jeantet et à Danièle Demoustier en France. Citons aussi Jacques Defourny, en Belgique, et Benoît Lévesque, au Canada ; Edith Archambault, Philippe Kaminski à l’Addes, fondée par André Chadeau ; les personnalités politiques qui ont porté l’économie sociale sur les fonts baptismaux ou ont animé son secrétariat d’Etat ou sa délégation, Michel Rocard, Michel Baroin, Lucien Pfeiffer, Pierre Roussel, Jean Gatel, François Soulage, Hugues Sibille et Guy Hascoët ; les grandes figures de la délégation, en tête desquelles Marcel Hipszman, qui l’accompagna de 1983 à 2002, Scarlett Courvoisier, qui signe dans ce numéro un témoignage averti de cette aventure, Daniel Rault. Sans oublier les nombreux acteurs intervenant au niveau européen, dont Paul Ramadier et Jacques Delors.

André Chomel initia dans la Recma un débat qui ne faiblit pas : Serge Koulytchizky, Maurice Parodi y contribuèrent largement, et il suffit de tourner les pages de la Revue des études coopératives devenue Revue internationale de l’économie sociale pour comprendre cette singulière histoire. Social et solidaire, le ministère doit aussi aux mouvements qui, en Amérique latine et au Québec, se revendiquent d’une économie solidaire qui conquit les premiers secrétariats, dont celui de Paulo Singer au Brésil.

L’économie sociale et l’économie solidaire ont en commun d’être les filles de l’éducation populaire. Deux grands éducateurs les ont définies comme telles : Henri Desroche, en Europe, et Paulo Freire, au Brésil. L’ESS est indissociable de l’inspiration de ces deux grands éducateurs qui nous rappellent que, loin de se limiter aux organisations instituées, l’ESS inclut les associations coopératives n’ayant ni statut ni activité commerciale et que, bien que réunissant des organisations ayant une activité économique, elle constitue également un mouvement d’éducation et d’émancipation.

Source : La suite de l’article...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 :