Insertion par l’activité économique : 3 lauréats récompensés pour leurs partenariats réussis d’accompagnement vers l’emploi prenant en compte la lutte contre les discriminations

Publié le 29 avril 2009 en accès
Commentaire(s) :

Claude Alphandéry, Président du Conseil national de l’insertion par l’activité économique (CNIAE) et
Nicole Verdier-Naves, Présidente de la Fondation Agir pour l’emploi, Fondation des salariés et retraités
des groupes EDF et GDF-Suez (FAPE), co-organisateurs de la Bourse « L’insertion par l’activité
économique : une passerelle pour une nouvelle chance », ont remis les prix aux lauréats.

Cette manifestation s’est déroulée le 7 avril à 15hoo au Ministère de l’Economie de l’industrie et de
l’emploi en présence de Sihem Habchi, membre du collège de la HALDE

Trois prix dotés par la FAPE récompensent des structures d’insertion par l’activité économique ayant su
développer, en lien avec un ou plusieurs employeurs, des partenariats réussis d’accompagnement
vers l’emploi. Ces partenariats prennent appui sur la prévention des discriminations comme un
élément nouveau de dialogue en faveur de l’insertion sociale et professionnelle des salariés en parcours
d’insertion. Ils contribuent ainsi au rapprochement de ces salariés avec les secteurs en tension de maind’oeuvre
sur les territoires.

- 1er prix (10.000 €) : GEIQ BTP 76 – Groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification (Le Havre - 76)
Partenariat avec QUILLE (filiale régionale de Bouygues construction) pour répondre au besoin de maind’oeuvre
dans les métiers du bâtiment et des travaux publics et diversifier les recrutements.
Recrutés et accompagnés par le GEIQ, des demandeurs d’emplois sont mis à disposition dans des entreprises
partenaires et suivent une formation qualifiante ou diplômante.

Deux actions spécifiques ont été lancées depuis 2006 en partenariat avec QUILLE :
* Une formation de coffreur-bancheur débouchant sur un titre professionnel pour 96 jeunes de moins de 26
ans, issus de quartiers sensibles et sans qualification professionnelle. A l’issue du parcours, 54 d’entre eux
ont signé un CDI avec l’entreprise Quille.
* Fort de cette expérience, une nouvelle formation destinée à des femmes, sur un métier traditionnellement
masculin a vu le jour avec le concours de la Délégation régionale aux droits des femmes : qualifier des
femmes en difficultés d’insertion au métier de grutière (une première promotion de 3 femmes et 2 hommes
est en cours). A l’issue du parcours, un emploi en CDI au sein de QUILLE.

- 2ème prix (5.000 €) : COMPSERPRO – Collectif de quatre associations intermédiaires (AI) adhérentes du COORACE (Jura - 39)
Partenariat avec l’Union des métiers de l’industrie hôtelière (UMIH) du Jura pour répondre aux difficultés
de recrutement de l’hôtellerie-restauration.

Le programme Zest’ porté par Compserpro (1000 services, Tempo, Elan emploi, et Jura Service) a été déployé
grâce à un fort partenariat avec l’Union des Métiers de l’industrie hôtelière du Jura. Ce partenariat permet à COMPSERPRO d’être un partenaire économique privilégié du secteur de l’hôtellerie et de la restauration du
département affirmant la valeur ajoutée de l’insertion comme acteurs du développement économique local.

Le rôle de passerelle joué par les AI et leur approche par les compétences permet à des personnes, en difficulté
d’insertion et souvent victimes de discrimination d’accéder à l’emploi.

Ainsi, depuis 2006, 103 entreprises ou collectivités du secteur, sensibles à la démarche, ont signé des contrats
de mise à disposition de personnel. 272 personnes accompagnées et salariées – 73 sorties vers l’emploi et/ou la
formation.

- 2ème prix aequo (5.000 €) : PARENTHESE – Atelier et chantier d’insertion, membre du réseau Cocagne (Toulaud – 07)
Partenariat avec le secteur sanitaire et social (maison de retraite /hôpitaux) pour accueillir et pré-qualifier
des personnes en difficultés d’insertion dans un secteur en développement et en recherche de maind’oeuvre.

L’association Parenthèse membre du réseau COCAGNE, développe plusieurs chantiers d’insertion : 2 jardins de
Cocagne, un atelier PEGASE, ainsi qu’une activité d’hébergements et de logement.

L’atelier PEGASE est un dispositif d’insertion sociale et professionnelle conventionné par l’Etat.
Le dispositif vise à la mise en situation de travail ordinaire et à la pré-qualification de personnes en difficultés
d’insertion à travers une préparation à des concours (aide soignante, aide médico-psychologique,…). Ces
personnes travaillent en alternance, pendant 9 mois, dans un but de pré-qualification, auprès de maisons de
retraites ou hôpitaux partenaires d’un territoire rural.

Chaque salarié (personnes de + de 50 ans en reconversion, allocataires des minimina sociaux) peut ainsi
préparer son insertion tout en bénéficiant d’un double tutorat social et professionnel et d’une formation adaptée.

Les résultats sont encourageants : 11 personnes sur 18 ont eu une sortie positive à l’issue de leur parcours. Pour
la session actuelle, 7 personnes sur 9 sont admissibles au concours d’aide soignante, en attente de l’épreuve
d’admission.

La FAPE, une fondation atypique :
Grâce aux dons de plus de 13.000 salariés et retraités d’EDF, GDFSuez,
ERDF, GRDF, RTE, GRT-Gaz, Electricité de Strasbourg et de la
Cnieg - abondés par leurs entreprises - la FAPE a soutenu, depuis
1995, plus de 1600 projets d’Insertion par l’activité économique, de
services de proximité et de création d’entreprises individuelles par des
chômeurs.
Des représentants d’EDF et GDF-Suez et des organisations syndicales
(CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT) administrent paritairement la
Fondation.
En 2008, la FAPE a accordé des subventions à 138 projets favorisant la
consolidation de 2500 emplois et la création de 654 nouveaux postes
dans des secteurs d’activité porteurs ou innovants pour l’emploi
(environnement, BTP, services à la personne, éco-construction …)

Le CNIAE, conseil auprès du Gouvernement :
Créé par la Loi n°91-1 du 3 janvier 1991, le CNIAE est placé auprès du
Premier ministre. Claude Alphandéry en est le Président. La Délégation
générale à l’emploi et à la formation professionnelle et la Délégation
générale à l’action sociale assument la vice-présidence du CNIAE.
Le CNIAE est composé de 42 membres (élus, associations,
administrations centrales, partenaires sociaux) dont le mandat est de 3
ans.
L’IAE représente 5300 structures qui emploient et accompagnent de
manière transitoire plus de 250.000 salariés rencontrant des difficultés
particulières d’insertion sociale et professionnelle, pour qui les
discriminations représentent un frein supplémentaire d’accès à l’emploi.



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 :