Déclarations de Nicolas Sarkozy sur l’Assurance maladie : vers un système de santé à deux vitesses ?

Publié le 26 septembre 2007 en accès
Commentaire(s) :

" L’honneur d’une société, c’est de protéger les plus fragiles » déclarait Nicolas Sarkozy lors de son discours devant l’AJIS le 18 septembre dernier. On peine aujourd’hui à voir l’adéquation entre une telle affirmation et les propositions concrètes développées lors de cette intervention.

Face aux déremboursements croissants de l’Assurance maladie, au développement des dépassements d’honoraires, on le sait, l’accès aux soins de tous devient de plus en plus difficile. Les étudiants sont touchés de plein fouet par une telle situation : 23% d’entre eux renoncent encore à des soins pour des raisons financières. Pour la LMDE, la meilleure manière de « protéger les plus fragiles » est la solidarité nationale : une solidarité intergénérationnelle, une solidarité entre les malades et les bien portants. En ce sens, le projet de franchises médicales présenté par Nicolas Sarkozy représente un grand danger pour tous. Le film Sicko de Michaël Moore rappelle à quel point, à travers l’exemple des Etats-Unis, un système de santé presque exclusivement basé sur la responsabilité des individus est inégalitaire et dangereux pour la population. La LMDE prendra donc toute sa part dans la mobilisation de la journée du 29 septembre contre l’instauration de franchises médicales.

Les mutuelles complémentaires ne sauraient servir de réceptacle du transfert de charges purement comptable. La LMDE se satisfait, dans un souci d’égalité, des propositions d’extension du dispositif d’aide à l’acquisition d’une complémentaire. Cependant, celui-ci s’est révélé inadapté aux étudiants : l’instauration d’un "chèque santé", tel qu’il avait été promis lors de la campagne présidentielle, constitue une réponse plus adéquate à la situation sanitaire et sociale des étudiants.

Un grand débat sur le financement et la mise à plat du fonctionnement du système de santé est plus que nécessaire afin d’assurer sa pérennité pour les générations futures. Toutefois, La LMDE refuse les solutions visant à régler cette question par la fin d’un système de financement solidaire, et la contribution accrue des seuls malades.

La LMDE annonce d’ores et déjà qu’elle lancera une campagne d’information et de sensibilisation des étudiants sur l’avenir de notre système de santé à travers l’organisation de débats sur les universités.



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2004 :