Collecte alimentaire : l’épicerie sociale attend un coup de main

Publié le 23 novembre 2011 en accès
Commentaire(s) :

Vendredi, 10 h, ferme de la Morinais. Une file d’attente s’est formée devant l’épicerie sociale. « C’est pareil toutes les semaines. Si on veut avoir des aliments frais, il faut arriver tôt. Malgré cette stratégie, je serai obligée d’attendre pour être reçue », soupire Catherine. « J’ai deux enfants. J’ai donc le droit à 30 € de course par semaine. Je paie 10 % de la valeur de mon panier. Avant je pouvais choisir dans le stock. Maintenant, certains produits se faisant rares, il faut se restreindre par solidarité. »

Malika Mouqouch, conseillère en économie sociale et familiale au Centre de la Lande (CDL), initiatrice du projet en 2004, reconnaît la difficulté. Malgré le travail effectué par la trentaine de bénévoles et les salariés, la situation est de plus en plus tendue. En trois ans, le nombre de ménages bénéficiaires est passé de 51 à 105. Une grande partie d’entre eux a un revenu les classant au-dessous du seuil de pauvreté. « Depuis quelques mois on note un fort rajeunissement des demandeurs. 22 % ont entre 15 et 25 ans. »

Source : La suite de l’article en cliquant ici...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 :