Abolir la flagellation et abroger les lois discriminatoires au Soudan

Publié le 16 septembre 2009 en accès
Commentaire(s) :

Treize femmes et jeunes filles ont été arrêtées en juillet parce qu’elles portaient des pantalons. Dix d’entre elles ont été condamnées à recevoir 10 coups de fouet et à payer une amende. Lubna Ahmed al Hussein a refusé la grâce qui lui était accordée, attirant l’attention sur la violation des droits des femmes et des jeunes filles au Soudan.

Amnesty International demande au gouvernement soudanais :
- de modifier immédiatement le Code pénal soudanais conformément aux obligations qui lui incombent au titre de la Charte africaine et d’autres instruments internationaux relatifs aux droits humains
- d’abolir immédiatement la flagellation et
- d’abroger les lois discriminatoires

Source : La suite par ici...

Recommander cet article à une connaissance ? (Par un mail pré-formaté)

{#TITRE,#URL_ARTICLE}

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 :