7 raisons de créer une Scop

Publié le

7 raisons de créer une Scop

Les Scop sont une réponse aux problèmes de l’emploi et de la transmission de l’entreprise. Voici 7 raisons de créer une Scop listées par la Confédération générale des Scop.

Les Scop, ou Sociétés coopératives et participatives, ont la cote : la commission des Affaires économiques du Sénat vient d’adopter le projet de loi sur l’économie sociale et solidaire qui comporte des mesures clés pour les entreprises du secteur (associations, coopératives, mutuelles et entreprises sociales). Les entreprises à statut Scop (Société coopérative de production) et à statut Scic (Société coopérative d’intérêt collectif) peuvent être une bonne réponse à la crise car elles bénéficient d’une gouvernance démocratique et d’une répartition des résultats prioritairement affectée à la pérennité des emplois et du projet d’entreprise. Nous reprenons les sept arguments développés par la CG Scop* (Confédération générale des Scop) pour créer une entreprise de ce type.

Source : Cadres et Dirigeants du 21/10/13 par Sophie Lhameen

Autres articles dans cette rubrique

Bilan 2023 des Scop et des Scic : Les sociétés coopératives poursuivent leur croissance dans un contexte économique en crise !

+ 10 % de chiffre d’affaires cumulé, à 9,4 milliards d’euros + 3 % du nombre d’effectifs avec 84 294 salariés La Confédération générale des Scop et des Scic publie son rapport d’activité 2023. Malgré une...

Conférence "Communes, communautés d’agglomération, départements, régions : comment contribuer efficacement au développement de votre territoire avec la Scic (Société coopérative d’intérêt collectif) ?"

La Confédération générale des Scop et des Scic, partenaire du Salon des maires et des collectivités locales pour la 3e année consécutive, du 21 au 23 novembre prochain En 2023, la CG Scop s’associe...

Evénement "Parité femmes-hommes : Les têtes de réseaux de l’ESS se mobilisent pour faire progresser la parité dans les instances de gouvernance"

Si l’ESS est un secteur fortement féminisé, avec 68 % de femmes parmi ses salariés, il n’en reste pas moins que, sur des postes de direction et dans les grandes organisations, il existe encore un...

close