17ème baromètre de la finance solidaire Finansol - La Croix

Publié le 3 juin 2019 en accès réservé aux abonné.e.s
Commentaire(s) :

Le quotidien La Croix publie, lundi 3 juin, les dernières tendances de la finance solidaire dans le 17ème baromètre de la finance solidaire Finansol - La Croix. Ce rendez-vous annuel est une véritable référence pour mieux comprendre cette finance qui remet l’Homme au cœur de l’économie.

Les grands enseignements du baromètre : la finance solidaire progresse
- L’encours total de l’épargne solidaire a atteint 12,6 milliards d’euros en 2018, en progression de 8,7 % par rapport à 2017.
- Cette belle performance est due notamment à 423 000 nouvelles souscriptions.
- La progression est d’autant plus notable que les variations sur les marchés financiers ont fait baisser le volume global de l’épargne salariale, qui reste de loin le plus important des trois canaux de collecte de la finance solidaire.
- l’actionnariat salarié, dont l’encours est passé de 50,7 à 47,3 milliards d’euros entre 2017 et 2018 (source AFG), et les fonds communs de placement d’entreprise (FCPE), passés de 81,8 à 78,2 milliards d’euros. Alors que l’encours total de ces derniers a baissé de 3,6 milliards, on note que les FCPE estampillés « solidaires » ont, eux, progressé de plus de 8 %, passant de 7,4 à 8 milliards d’euros.
- L’encours de l’épargne via les banques ou les mutuelles d’assurance est passé de 3,6 milliards à 3,9 milliards d’euros, soit une progression de plus de 8 %. Avec une augmentation du nombre de souscriptions de 27 %.
- L’encours la participation directe au capital d’une entreprise solidaire est passé de 558 millions à 651 millions d’euros, soit une progression de 16,8 %. Le nombre de souscriptions a augmenté de 6,3 %.

L’emploi des fonds :
- La lutte contre l’exclusion capte plus de la moitié des financements générés par l’épargne solidaire : sous cette catégorie sont réunis le parc du logement très social, enrichi de plusieurs centaines de nouveaux logements ; l’action sanitaire et sociale, accompagnant les projets d’hébergement des personnes handicapées ou dépendantes et l’insertion par l’activité économique.
- Le financement d’activités environnementales capte un quart de la finance solidaire : il recouvre l’aide aux entreprises et associations de la filière biologique ou, plus largement, s’inscrivant dans les logiques de circuits courts agricoles, ainsi que le soutien aux énergies renouvelables.
- le soutien à des projets tenus dans des pays en développement représente désormais la troisième voie la plus importante dans la répartition des ressources issues de la finance solidaire.

Les grands chiffres en infographie :


Recommander cet article à une connaissance ? (Par un mail pré-formaté)


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 : Articles de l'année 2004 : Articles de l'année 2002 :