Démantèlement de Calais, les enfants et les jeunes mineurs ont des droits, respectons les !


A quelques jours de la trêve hivernale, le démantèlement de la « jungle » de Calais a commencé. La FCPE s’inquiète de l’avenir des enfants présents sur ce camp.

Parmi eux, des enfants non accompagnés ou isolés, au nombre minimum de 1 300. Ces enfants sont particulièrement vulnérables.

La FCPE rappelle inlassablement, comme de nombreuses autres organisations, que les enfants, d’où qu’ils viennent, ont des droits fondamentaux, inscrits dans des lois supranationales que la République française se doit de respecter.

Parmi ces droits, il faut que les enfants
- soient hébergés et nourris,
- puissent être soignés,
- puissent rejoindre leurs familles, par un travail coopératif d’autres pays d’accueils européens concernés,
- puissent rapidement recouvrer leur droit à l’éducation, en allant à l’école, sans attendre de décision administrative.

Ces mineurs ont traversé trop de frontières et ont besoin de calme et de sérénité, la FCPE sera intransigeante sur le terrain pour que chaque enfant puisse faire valoir ces droits.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A propos de ESS et société
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS
Thèmes