VLC, l’histoire extraordinaire du logiciel français et opensource le plus téléchargé au monde

Publié le 9 mars 2020 en accès grand public
Commentaire(s) :

Reconnaissable à son logo en forme de cône de chantier, ce logiciel permet de lire tous les formats vidéo. Bien qu’il compte 400 millions d’utilisateurs dans le monde, ses créateurs en ont tiré très peu profit.

Difficile de faire moins glamour ! C’est dans un immeuble passe-partout au bord du périphérique parisien que VLC s’est installé. Dans les bureaux où une quinzaine d’informaticiens sont penchés sur leurs écrans, l’atmosphère est à l’avenant, austère. Seules notes de fantaisie, une peluche et une belle coupe de fruits. C’est pourtant bien ici que réside l’un des fleurons de la French Tech. Avec près de 3 milliards de téléchargements, le lecteur vidéo VLC est en effet le logiciel français le plus populaire du monde ! « Ce n’est pas le genre de la maison de se donner des airs de start-up avec baby-foot et gros coussins pour que les salariés puissent se relaxer », signifie le boss, Jean-Baptiste Kempf, 36 ans, un air d’éternel étudiant en train de cogiter.

Reconnaissable à son logo en forme de cône de chantier, VLC est un programme multimédia que tout un chacun utilise sur son ordinateur sans même y prêter attention. Mine de rien, une vraie superstar de la Toile : il compte autant d’utilisateurs – dans les 400 millions – que les Skype, eBay, Avast et autres. Au côté du navigateur Mozilla Firefox et de la suite bureautique LibreOffice, VLC figure ainsi parmi les logiciels libres grand public les plus répandus.

Source : Capital du 10/02/2020 par Eric Wattez


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 : Articles de l'année 2004 :