[Sécurité routière] La Sécurité routière à coups de bâton

Publié le 6 octobre 2009 en accès
Commentaire(s) :

Annonçant de mauvais chiffres en matière de Sécurité routière, le gouvernement, par les voix de Dominique Bussereau, secrétaire d’Etat aux transports et Michèle Merli, déléguée interministérielle à la Sécurité routière s’apprêtent à annoncer « un signal fort » en direction de l’opinion publique. La FFMC redoute qu’une fois encore, la répression ne soit la seule réponse alors qu’une concertation est en cours avec tous les intervenants du monde du 2-roues motorisés. Dans l’urgence, le Conseil interministériel de Sécurité routière devrait se réunir en décembre prochain.

Selon la Direction de la Sécurité et de la Circulation Routière (DSCR), l’année 2009 s’annonce mauvaise avec une hausse des victimes d’accidents de circulation, après sept années d’améliorations statistiques. Le coup de semonce a été tiré le 23 septembre, lors de la troisième réunion plénière de la concertation engagée depuis juin dernier entre la DSCR et les représentants du monde des 2RM : alors que des groupes de travail sont à l’œuvre pour réfléchir à des mesures destinées à infléchir la sinistralité routière, Madame Merli prend de court tout le monde en réclamant des propositions concrètes dans les deux mois à venir.
Le 1er octobre, cette injonction est remontée d’un cran, exprimée cette fois par Dominique Bussereau qui a convoqué les représentants des associations agissant en faveur de la Sécurité routière. Les usagers du 2RM étaient à l’occasion représentés par la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) et par la Fédération Française de Motocyclisme (FFM).

Dénonçant la vitesse et l’alcool comme les premiers facteurs d’insécurité routière, Monsieur Bussereau veut « envoyer un signal fort » à l’attention des Français en réaffirmant qu’il s’agit d’une priorité dans la politique du Président de la République. Les recettes annoncées sont toujours les mêmes : encore plus de radars associés à une pénalisation croissante des conducteurs. Mais si l’année en cours s’annonce aussi décevante en termes de résultats,
c’est bien que cette politique a atteint ses limites.

Pour sa part, depuis trois décennies, la FFMC s’est engagée dans les domaines de la prévention, l’éducation, la formation et l’information, convaincue que la répression ne peut être l’unique réponse pour endiguer les drames de la route : l’action entreprise par nos adhérents, militants bénévoles de la sécurité routière, démontre que des résultats durables sont possibles, les résultats en constante amélioration de l’Assurance Mutuelle des Motards en témoignent.

Hélas, cela ne semble pas compatible avec une politique avide d’effets d’annonces pour frapper l’opinion publique.



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 : Articles de l'année 2004 : Articles de l'année 2003 :