Santé des étudiants : La FAGE se prononce pour un accès de tous à la médecine préventive !

Publié le 14 décembre 2007 en accès
Commentaire(s) :

Aujourd’hui mardi 11 décembre débute le colloque organisé par la CEVPU (Conférence des Etudiants Vice-Présidents d’Université) en lien avec l’ADSSU (Association des Directeurs de Services de Santé Universitaire). La FAGE se félicite de cette initiative qui donne enfin la possibilité aux acteurs concernés par les conditions de vie et d’études de débattre des services de santé universitaires et des réformes envisageables.

Suite au rapport de la député Rosso-Debord et au chantier "conditions de vie et d’études" du Ministère, il devient urgent de créer un réel débat sur la réforme des services de santé universitaires et ce en intégrant les organisations étudiantes.

La FAGE espère qu’un vrai débat aura lieu lors de ce colloque et que de réelles propositions ambitieuses en sortiront, notamment sur les missions et la gouvernance de ces services. Dans ce but, la FAGE rappelle ses positions :
- le CROUS doit devenir gestionnaire des services de Médecine Préventive Universitaire, pour créer un véritable guichet unique de la santé étudiante, ouvert à tous les étudiants, universitaires mais aussi ingénieurs, prépas, BTS ou encore sous responsabilité d’autres ministères (kinés, infirmiers, beaux-arts, ergothérapeutes, etc…), avec un engagement financier de tous les établissements concernés.
- ce guichet unique pourrait ainsi délivrer un "chèque santé" permettant aux étudiants qui n’en ont pas les moyens d’accéder à une mutuelle, sur recommandation des services de santé et des assistantes sociales.
- Pour la FAGE, ce guichet devrait également délivrer les certificats de santé obligatoires pour les étudiants internationaux et les étudiants inscrits au SUAPS, lors d’une visite médicale réellement obligatoire en première année.
- enfin il devra fournir un large choix de consultations de prévention par des spécialistes et l’accès à tous les dépistages courants, de manière gratuite et anonyme.

Evidemment un tel transfert de gestion ne peut se faire à coût constant et nécessitera un effort financier de l’Etat pour se rapprocher des 4,57€ annuels payés par chaque étudiant aux services de médecine préventive universitaire. La FAGE est néanmoins certaine que le Ministère, très sensible à l’accès de tous aux soins, ne peut que continuer les efforts conséquents entamés par le PLF 2008.



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2021 : Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 : Articles de l'année 2003 :