Réforme ferroviaire : le service public participe de la solidarité nationale

Publié le 17 avril 2018 en accès rserv aux abonn.e.s
Commentaire(s) :

Le projet de loi sur la réforme de la SNCF constitue une attaque inacceptable à l’encontre du service public ferroviaire. Tout le monde y perdra : les usagers, les salariés, et l’État.

Ne nous méprenons pas sur les véritables objectifs de cette réforme. Le gouvernement poursuit un but idéologique. Derrière l’attaque de la SNCF, c’est une nouvelle réduction du périmètre de l’État qui est conduite.

Le gouvernement s’inscrit dans la continuité de ses prédécesseurs, en poursuivant l’entreprise de dégradation et d’affaiblissement des services publics à l’œuvre depuis plus de trente ans. C’est ce désengagement qui est responsable du manque de moyens chronique et de la détérioration des infrastructures. La SNCF n’est qu’un exemple. La même logique se retrouve derrière les problèmes que rencontrent aujourd’hui les hôpitaux, les Ehpad, les universités, les écoles ou les tribunaux. Plutôt que les condamner, donnons-leur les moyens de répondre aux besoins de la population.

Les Mutuelles de France réaffirment leur attachement à un service public de haut niveau, accessible à tous et gage de solidarité. Pour que chacun puisse se soigner, se déplacer ou apprendre, il faut que ces droits fondamentaux soient garantis collectivement.

Un service public de qualité pour les usagers, c’est aussi un service public qui prend soin de celles et ceux qui le font vivre. Arrêtons avec le mythe des cheminots privilégiés qui pèseraient sur l’efficacité de notre système ferroviaire. À l’inverse, ce sont les décisions d’investissement de l’État qui doivent être interrogées. Agir pour le bien être au travail et la santé des agents, c’est aussi assurer la sécurité des usagers.

Le statut des cheminots est un exemple qui doit non seulement être protégé, mais aussi reconnu pour son haut niveau de protection sociale, notamment en matière de santé. Cessons d’opposer les salariés entre eux et de niveler les protections sociales par le bas. Organisons la convergence des droits autour des normes les plus protectrices, pour améliorer l’accès à la santé de toutes et tous.

Alors que les dernières semaines sont marquées par l’émergence de mouvements sociaux importants, les Mutuelles de France soutiennent les cheminots, ainsi que toutes celles et tous ceux qui se mobilisent partout en France pour défendre un service public de qualité. Elles appellent tous les mutualistes à prendre part aux différents temps de mobilisation qui seront organisés dans les prochaines semaines.


Recommander cet article à une connaissance ? (Par un mail pré-formaté)

{#TITRE,#URL_ARTICLE}

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 : Articles de l'année 2004 :