Le déremboursement, traitement homéopathique de l’homéopathie

Publié le 11 juillet 2019 en accès réservé aux abonné.e.s
Commentaire(s) :

L’homéopathie n’a pas d’effet thérapeutique autre que l’effet placébo. Ce n’est pas pour autant
qu’elle est inutile. Disposer dans l’arsenal thérapeutique d’un placébo inoffensif et peu coûteux a son
intérêt. C’est la dérive de la communication des industriels du secteur et de certains praticiens, qui
présentent l’homéopathie comme une alternative aux traitements médicamenteux, voire aux
vaccins, qui pose un problème de santé publique.

L’homéopathie peut être très dangereuse si elle se substitue aux traitements efficaces ou qu’elle
retarde leur mise en œuvre. Dans les cas les plus lourds, elle peut mettre en cause la vie des patients,
pas directement par l’absorption de quelques grammes de sucre pur, mais par la non mise en œuvre
de stratégies efficaces.

Le déremboursement n’est pas à la hauteur du sujet. La véritable réponse est un encadrement et
un contrôle des pratiques des industriels et des praticiens. C’est plus compliqué à mettre en œuvre,
mais c’est la seule voie efficace.

La justification du déremboursement par l’argument de son coût pour la collectivité n’est pas
recevable. Le coût du remboursement de l’homéopathie est anecdotique comparé au volume des
dépenses. Par contre, le coût des effets pervers de son mésusage (retard dans la prise en charge,
aggravation des pathologies, traitements finalement beaucoup plus lourds, etc.), est sans aucun
doute beaucoup plus élevé, mais non évalué. Sans parler du coût humain en pertes de chances,
augmentation de la morbidité et de la mortalité, qui ne peut se résumer à un chiffrage financier.

Le déremboursement ne traitera pas le mésusage et donc ne traitera pas son coût réel.


Recommander cet article à une connaissance ? (Par un mail pré-formaté)

{#TITRE,#URL_ARTICLE}

3 Messages

  • « L’homéopathie n’a pas d’effet thérapeutique autre que l’effet placébo. »

    En publiant le négationnisme des Mutuelles de France, vous me donnez une furieuse envie de me désabonner de votre lettre.
    C’est en tous cas ce que je ferai si vous ne publiez pas un démenti officiel.

    repondre message

    • Bonjour,

      J’ai été surpris de la position des Mutuelles de France (surtout sur l’aspect frontal de la position).
      Après, ce que je publie ici ne reflète pas ce que je pense, sinon, d’une part, je ne ferais de veille, et d’autre part, je diminuerais par 10 les contenus publiés.
      C’est donc bien la position, et rien que la position de la FMF, qui est là.
      Et elle est donc tout à fait contestable, louable, criticable, soutenable, ... tout ce que vous voulez, la fédération reçoit les commentaires sur cet article, libre à elle de venir y apporter des précisions.
      Au plaisir, et merci d’apporter des éléments à des positions dans un secteur où les expressions sont souvent plus nuancées.

      repondre message

  • Bien curieux raisonnement qui consiste à accréditer tel ou tel propos que l’on prétend contester par ailleurs. Je fais aussi de la veille mais exerce PLEINEMENT mon sens critique quand vient le choix de publier ou pas. Pour le dire plus directement, je ne laisse passer aucune forme de négationnisme.

    À chacun d’établir son propre code de déontologie mais l’attitude ponce-pilatoire avec l’habituel argument-parapluie " les opinions ne sont aucunement celles de la rédaction " fait le jeu des négationnistes pour le seul avantage (je vous cite) de fournir un contenu dont on se moque pas mal de la teneur. Quelle forme d’information pensez-vous dispenser ?

    Le Dr Jean-Pierre Willem nous remet en mémoire un propos capital
    « En 1835 déjà, alors que les célébrités défilaient dans le cabinet d’Hahnemann, le créateur de l’homéopathie, et que les guérisons se succédaient, l’Académie de médecine présenta une demande d’exclusion au ministre Guizot, qui répondit : " Hahnemann est un savant de grand mérite. Si l’homéopathie est une chimère ou un système sans valeur, elle tombera d’elle-même. Si au contraire elle est un progrès, elle se répandra malgré toutes vos mesures de protection. L’Académie doit le souhaiter, elle qui a pour mission de faire avancer la science et d’encourager les découvertes." »

    Et en matière de négationnisme, les pro-allopathiques et pro-vaccinaux sont les champions du monde. Si je parle des vaccins, c’est que la Mutuelle, je le parie, a une position pro-vaccinale à en juger par son attaque frontale contre l’homéopathie.

    Puisque vous faites de la veille, vous pourriez publier une information soigneusement cachée par tous les medias depuis 2007 (date de l’événement. Rien de moins que 12 années) à nos jours. Voir http://www.senat.fr/bulletin/20070604/sante.html et lire ce que nous, anti-vaccinalistes, clamons depuis plus de 60 ans :
    - aucun cours relatif à la vaccination n’est dispensé dans les facultés de médecine françaises. (sic)
    - il n’existe pas de preuve scientifique sur l’utilité des vaccins. (re-sic)

    J’ai bien dit : " citation " et non exégèse.

    Alors, publiera ? Publiera pas ?

    repondre message

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 : Articles de l'année 2004 :