Le conseil d’administration de la Mutualité Française considère que le nouveau dispositif de CMUC contributive tel que proposé n’améliorera pas le recours aux soins et demande à ce stade aux mutuelles de ne pas s’y engager

Publié le

Le conseil d'administration de la Mutualité Française considère que le nouveau dispositif de CMUC contributive tel que proposé n'améliorera pas le recours aux soins et demande à ce stade aux mutuelles de ne pas s'y engager

La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019 étend à compter du 1er novembre 2019 la CMU complémentaire (CMUC) aux actuels bénéficiaires de l’aide à la complémentaire santé (ACS), en contrepartie d’une cotisation qui augmente avec leur âge (entre 8€ et 30€ par mois). Parce que cette réforme avait l’ambition d’une simplification des dispositifs et d’une baisse du renoncement aux soins, la FNMF avait souhaité que les mutuelles puissent s’impliquer fortement dans sa mise en œuvre. Il lui apparaissait (...)

Toute l'actualité sur l'ESS dans votre poche,
partout, tout le temps.

Il vous reste 80% de cet article à lire.

Je me connecte Je m'abonne

Autres articles dans cette rubrique

"Mon environnement, ma santé" : le nouveau programme prévention à destination des seniors

Après le succès de leur premier programme commun de prévention « Activ’et vous » centré sur l’activité physique et l’alimentation adaptées, la Mutualité Française et l’Assurance Retraite lancent ensemble le...

Promouvoir une IA de confiance en assurance et santé : Mutuelles Impact et MGEN investissent pour soutenir l’accélération d’Ethik-IA

Mutuelles Impact, premier fonds d’investissement à impact social et environnemental dédié à la santé et au médico-social à l’initiative de la Mutualité Française, géré par la société de gestion XAnge...

close