Les collectivités territoriales construisent l’avenir de la mobilité partagée avec la coopérative Mobicoop

Publié le 28 août 2019 en accès réservé aux abonné.e.s
Commentaire(s) :

Depuis un mois, collectivités territoriales et mutuelles rejoignent Mobicoop, la coopérative de la Mobilité partagée afin de se doter de leur outil de partage de la mobilité. Ainsi, la Région Bretagne, les départements Côtes d’Armor, Finistère, Ile-et-Vilaine, Morbihan, et Brest Métropole, Lorient Agglomération à travers leur syndicat mixte organisateur de la mobilité ont par exemple pris des parts sociales de la coopérative. Cela concerne également de plus petites collectivités locales. Ainsi de plus petites communes, comme celle des Trois Chateaux , également entrée au capital de la SCIC.

Les collectivités territoriales s’engagent pour le partage de la mobilité partagée

Les collectivités locales ont bien compris les enjeux écologiques et sociaux liés au partage de la mobilité via du covoiturage, de l’autopartage ou de la mobilité solidaire.
Elles ont ainsi, depuis plusieurs années, investi dans des plateformes numérique de partage de la mobilité.
Néanmoins, le partage de la mobilité leur apparaît maintenant trop important pour leurs territoires et pour leur action à moyen et long terme pour être simplement sous traitée à des prestataires privés.
C’est la raison pour laquelle des collectivités territoriales, de la plus petite échelle à la plus grande, ont décidé d’entrer dans la gouvernance de la coopérative d’intérêt collectif Mobicoop qui devient ainsi leur outil privilégié de partage de la mobilité.
Récemment, Mégalis a ainsi souscrit au capital de Mobicoop. Ce syndicat mixte regroupe entre autres la Région Bretagne, les départements Côtes d’Armor, Finistère, Ile-et-Vilaine, Morbihan, et Brest Métropole, Lorient Agglomération, Quimper Bretagne Occidentale, Rennes Métropole (64 membres au total). Cette souscription fait suite à celle de la commune des Trois Châteaux (39), qui applique ses réflexions pour une réduction des dépenses énergétiques sur son territoire.

Plus qu’une simple voix à l’Assemblée générale
En entrant dans la SCIC, les collectivités territoriales accèdent à la gouvernance de Mobicoop au travers d’une voix à l’Assemblée générale, mais pas seulement : la gouvernance de Mobicoop est en effet ouverte tout au long de l’année à travers des Cercles de participation qui permettent aux membres et même aux utilisateur·rice·s de participer aux réflexions menées par Mobicoop. Les collectivités pourront ainsi faire partie du Cercle Stratégie et Produits, comme c’est déjà le cas pour Mégalis, pour améliorer le service et ses fonctionnalités, ou du Cercle Partenaires, en tant qu’actrices
stratégiques pour le développement de Mobicoop sur tout le territoire.


Recommander cet article à une connaissance ? (Par un mail pré-formaté)

{#TITRE,#URL_ARTICLE}

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2016 :