L’Usgeres et le Synéas travaillent à la création d’une union de l’ensemble des employeurs de l’économie sociale et solidaire

Publié le

L'Usgeres et le Synéas travaillent à la création d'une union de l'ensemble des employeurs de l'économie sociale et solidaire

L’Usgeres (Union de syndicats et groupements d’employeurs représentatifs dans l’économie sociale) et le Syneas (Syndicat des employeurs associatifs de l’action sociale et médico-sociale) ont lancé des travaux devant aboutir, avant l’été, à la création d’une union des syndicats d’employeurs de l’économie sociale et solidaire.

L’objectif : représenter l’ensemble du champ de l’économie sociale et solidaire.

Les deux organisations, qui collaborent depuis la première conférence sociale du mois de juillet 2012, au cours de laquelle elles ont porté une parole commune, ont décidé d’unir leurs efforts pour élaborer ensemble les contours de cette union qui fédérera la grande majorité des syndicats d’employeurs associatifs, coopératifs et mutualistes.

Elle regroupera dans un premier temps 70 000 entreprises et plus d’un million de salariés, soit la surface de l’actuelle Usgeres qui regroupe actuellement 13 des 14 branches de l’économie sociale et solidaire. A laquelle s’ajouteront les adhérents du Syneas qui représentent une partie importante des employeurs de la branche sanitaire, sociale et médico-sociale. A terme, cette union a vocation à couvrir l’ensemble du champ du dialogue social multiprofessionnel de l’économie sociale et solidaire, si l’ensemble des organisations qui le composent le souhaitent.

Dans le cadre de la mise en place de ce nouvel outil syndical, l’Usgeres prévoit de modifier ses statuts, à l’occasion de la prochaine assemblée générale de l’Union qui aura lieu le 24 juin prochain.

« Dans le contexte d’une prochaine réforme de la représentativité patronale promise par le ministre du Travail et dont les contours pourraient être évoqués lors de la prochaine conférence sociale qui se tiendra au mois de juin, il nous paraît tout à fait important d’unifier le syndicalisme employeur de l’économie sociale et solidaire en prenant en compte l’ensemble de ses composantes », souligne Alain Cordesse, président de l’Usgeres.

Pour sa part, le Syneas a réuni le 22 avril 2013, un conseil d’administration extraordinaire qui a validé - à l’unanimité moins une abstention - l’engagement de son organisation dans cette démarche. « Outre la représentativité patronale, affirme Philippe Launay, son président, le Syneas considère qu’il contribuera ainsi à la structuration du secteur dans la perspective de la reconnaissance de l’économie sociale et solidaire par les pouvoirs publics. C’est un premier pas ».

Le premier conseil d’administration de la nouvelle union aura lieu début septembre. Il désignera un président et un bureau.

Autres articles dans cette rubrique

Elections législatives : Les employeurs de l’ESS appellent le futur gouvernement à un changement de méthode et au consensus

L’UDES appelle à la reconnaissance du rôle majeur des partenaires sociaux et à la création d’un ministère de l’économie sociale et solidaire (ESS) rattaché à Bercy. « Il est de la responsabilité du...

Elections législatives : Pour la défense des valeurs de la République

Aux lendemains du premier tour des élections législatives, sur une grande partie du territoire, les Françaises et les Français sont confrontés à un vrai choix de société. A l’occasion du second tour,...

close