De la Maternité heureuse au Planning, un livre retrace l’adaptation permanente de l’association aux lois et aux moeurs.

Publié le 20 mars 2006 en accès
Commentaire(s) :

Dans la mémoire collective, la loi Neuwirth et, plus encore, la loi Veil semblent résumer l’histoire du contrôle des naissances, garant d’une sexualité féminine enfin libérée des contraintes de la fécondité et désormais pensable en termes de plaisir. Rarement est évoqué le rôle fondateur du Planning familial. Remédier à cet effacement mémoriel est le premier effet positif de Liberté, sexualités, féminisme, ouvrage qui vient célébrer les cinquante ans de la fondation de la Maternité heureuse, appellation originelle du Planning, née dans la clandestinité en raison de la loi de 1920 qui réprimait « la provocation à l’avortement et la propagande anticonceptionnelle ».

1956 : la France est dans l’euphorie du baby-boom. Cette célébration oublie les grossesses non désirées, les avortements clandestins, le désarroi moral et matériel des familles trop nombreuses, celui des célibataires esseulées.

En savoir plus en allant sur le site d'origine de l'information... Cliquez sur notre partenaire !



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 : Articles de l'année 2004 :