Covoiturage-libre.fr évolue en coopérative de la mobilité partagée


L’économie de partage est un formidable réservoir de croissance. Cette formule entendue mille fois peut se traduire par « la société est mure pour que les plus riches puissent aussi s’enrichir sur la tendance des gens à s’entraider ». AirBnb, Uber, Couchsurfing… le fonctionnement est simple.

- identifier un système d’entraide, celui-ci est déjà souvent établi avec des sites non commerciaux ou des petites entreprises ;

- lâcher quelques millions pour faire le même genre de site mais bien plus solide techniquement (avec de la pub si besoin) pour capter l’audience ;

- une fois l’audience captive, mettre en place une taxe sur chaque interaction entre les utilisateurs, par exemple un pourcentage sur chaque transaction de carte bancaire (rendue obligatoire par ‘sécurité’).

Uberisation, féodalisme 2.0, le phénomène s’est attaqué au cas du covoiturage il y a une dizaine d’années pour accoucher d’un monstre très moche : Blablacar.

Source : Carfree du 22/09/18 par Hdkw


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »