Les associations peuvent-elles devenir des start-up (sans perdre leur âme) ?


Le gouvernement lance son "accélérateur d’innovation sociale", baptisé "French Impact" pour aider au démarrage d’associations solidaires et sociales. Au cœur de ce nouvel outil : l’ouverture à des financements privés, modèle qui inquiète alors que le tissu des associations subventionnées est toujours plus fragilisé.

Après la baisse annoncée des contrats aidés, le gouvernement lance officiellement un "accélérateur national d’innovation sociale", baptisé "#French impact", et utilisable par des associations, fondations, coopératives et autres entreprises ayant développé des actions "au service de l’intérêt collectif".

Traduction : cet "accélérateur d’innovation sociale" est une sorte d’incubateur associatif, qui a vocation à aider au démarrage d’associations locales (notamment sur les questions d’emplois) mais qui ouvre surtout le financement de ces associations à des fonds privés.

Source : France Inter du 18/01/18


A propos de ESS et société
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse (...)
En savoir plus »
Fils de nouvelles RSS
Thèmes