Le monde associatif redoute le désengagement de l’Etat


Après les banques et les entreprises, les associations s’inquiètent à leur tour des conséquences de la crise économique

L’âge d’or touche-t-il à sa fin ? Avec près de deux millions de salariés – un million en équivalent temps plein, soit 5 % du nombre total des salariés –, le secteur associatif est l’un des gisements d’emplois qui a le plus progressé ces dernières décennies.

Pourtant, aujourd’hui, dans un contexte de relations tendues avec les pouvoirs publics, plusieurs grands réseaux associatifs redoutent un scénario noir. En cause, le désengagement financier de l’État et la mise en concurrence du secteur associatif avec les entreprises depuis l’adoption de la directive européenne sur les services en 2006.

Source : La suite de l’article par ici...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »