L’apprentissage à 14 ans : pour la FCPE, c’est toujours non !


De manière cyclique, les parlementaires remettent sur le tapis la sortie précoce du système scolaire. Ainsi dans le cadre du texte sur le renforcement du dialogue social, la FCPE a découvert un amendement (n°248) proposant la création d’une « formation d’apprenti junior ». Elle appelle les parlementaires à rejeter cet amendement.

Loin de constituer une voie de diversification au collège, cette mesure signerait la fin du collège pour tous. Elle organiserait l’éviction précoce des élèves en difficulté en mettant en place une voie d’exclusion. En outre, en répondant à l’échec scolaire par l’apprentissage, on s’exonère de toute réflexion sur les causes de cet échec.

L’apprentissage doit être un parcours choisi, réfléchi et accessible à la fin du collège, pas avant.

La FCPE appelle les parlementaires à rejeter cet amendement qui est une remise en cause du collège unique, l’exposé de ses motifs ne manque d’ailleurs pas de le rappeler. Si le modèle du collège unique est perfectible, il conviendrait de s’interroger sur ses carences, plutôt que d’en exclure les élèves les plus en difficulté.



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »