Maria Nowak a été promue au grade d’Officier de la Légion d’honneur

Publié le 23 avril 2008 en accès
Commentaire(s) :

Maria Nowak, Présidente de l’Adie, a reçu hier, mardi 15 avril, une nouvelle
distinction pour son action en faveur de l’insertion économique des chômeurs et
Rmistes. L’Adie se réjouit de cette reconnaissance portée au microcrédit.
Maria Nowak a été promue hier, mardi 15 avril, à Bercy au grade d’Officier de la Légion
d’honneur par Madame Christine Lagarde, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi.

Lors de la cérémonie, Madame Lagarde a salué “l’humanisme pragmatique de celle sans qui
50 000 micro-entreprises n’auraient pas vu le jour” et “son plan d’action en faveur du travail
indépendant qui apporte une aide précieuse pour l’élaboration de la loi sur la modernisation
économique”. La ministre a également souligné les “résultats exceptionnels qu’affiche l’Adie à
la veille de ses 20 ans”.

De son côté, la Présidente de l’Adie a tenu a rendre hommage “au talent, au courage et à
l’énergie des chômeurs et Rmistes qui sont sortis de l’exclusion en créant une entreprise ainsi
qu’à la solidarité de l’ensemble de ses partenaires publics et privés”. Elle a rappelé qu’en
France un tiers d’emplois nouveaux sont désormais liés à la création d’entreprises et que près
de 40 % des créateurs sont chômeurs.

A la fin des années 1980, Maria Nowak a été la première à transférer le microcrédit en France
en s’inspirant de l’expérience de la Grameen Bank créée par Muhammad Yunus. Depuis, l’Adie
est devenue le principal opérateur de microcrédit en France. Depuis sa création, l’Adie est
restée fidèle à la finalité du microcrédit en visant des personnes en difficulté. Elle se considère
comme un sas d’entrée dans le circuit bancaire.

Avant et parallèlement à l’action menée par l’Adie en France, Maria Nowak avait transféré
l’approche de la Grameen Bank en Afrique de l’Ouest dans le cadre de l’Agence Française de
Développement ainsi qu’en Europe Centrale et Orientale avec la Banque Mondiale. Après
l’Albanie, elle y a notamment introduit le microcrédit en Bosnie immédiatement après les
accords de Dayton en contribuant ainsi à la restauration de la paix.
Le microcrédit s’est très rapidement étendu en Europe centrale et orientale, où l’effondrement
du secteur public et le chômage qui en a résulté ont été à l’origine d’une demande très forte.

Dans l’ensemble des pays post-communistes, le nombre de clients du microcrédit est
aujourd’hui évalué à trois ou quatre millions. Le microcrédit se développe également dans les
pays membres de l’Union Européenne où le REM (Réseau Européen de Microfinance), dont elle
est également Présidente, regroupe les principales Institutions de Microfinance, en diffusant
les bonnes pratiques et en formulant des propositions pour améliorer le cadre réglementaire.



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2021 : Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 : Articles de l'année 2004 : Articles de l'année 2003 :