Les 26e Pyramides pour faire tomber les murs de l’indifférence

Publié le 2 juillet 2020 en accès grand public
Commentaire(s) :

Face aux bombardements des civils, seuls les murs de l’indifférence doivent tomber

Alors que l’épidémie de Coronavirus qui frappe le monde nous rappelle l’importance d’une solidarité mondiale et de la mobilisation de chacun, Handicap International donne rendez-vous en septembre aux citoyens pour une 26ème Pyramide pas comme les autres : distanciée mais solidaire ! A Paris, Lyon et partout en France, chaque citoyen sera appelé à se mobiliser pour dire non aux bombardements des civils.
A l’heure ou l’épidémie progresse encore dans de nombreux pays, Handicap International s’alarme des bombes qui continuent de pleuvoir au Yémen, en Syrie et en Libye sur les populations et des infrastructures aussi vitales que des hôpitaux. Il est urgent d’agir pour faire cesser ces pratiques infâmes.

Les 26e Pyramides pour faire tomber les murs de l’indifférence

Le 26 septembre à Lyon et partout en France tout au long du mois de septembre, ce sont des Pyramides Solidaires pas comme les autres qui s’élèveront pour dire non aux bombardements. Virtuelles, événementielles, sous forme d’expositions ou de parcours pédagogiques, ces Pyramides Solidaires prendront des formes variées pour s’adapter aux mesures sanitaires en vigueur. Au cours de ces prochaines semaines, l’ONG communiquera les adaptations qui ont été pensées pour réduire et éviter les contacts physiques tout en préservant l’essence de l’événement : la mobilisation de milliers de citoyens pour s’élever contre les pratiques barbares des guerres qui tuent et mutilent injustement des milliers de civils.

C’est cette ambition de mobilisation qui est clamée haut et fort à travers le thème de cette 26e édition « Face aux bombardements des civils, seuls les murs de l’indifférence doivent tomber ».

Refuser que les services de santé soient bombardés

A l’heure ou l’épidémie de Coronavirus continue de faire des victimes, Handicap International s’alarme particulièrement de la destruction massive de centaines de structures de santé, vitales pour les populations. Ciblées délibérément par des belligérants ou endommagées par des armes explosives lourdes ou imprécises, ces infrastructures et ses personnels sont pourtant en première ligne pour lutter contre la pandémie. En Syrie, 60% des services de santé sont aujourd’hui endommagés ou détruits. Au Yémen, les hôpitaux et les médecins ont été pris pour cible au moins 120 fois par les parties belligérantes du conflit. En Libye, enfin, en avril 2020, plusieurs jours de bombardements ont endommagé un hôpital de 400 lits à Tripoli, identifié comme une installation sanitaire pouvant accueillir des malades du COVID-19.

Handicap International dénonce une banalisation de ces destructions et des « cessez-le-feu » très relatifs. L’ONG appelle la communauté internationale à tout mettre en œuvre pour que le cessez-le-feu mondial appelé par le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, soit véritablement respecté.

Agir pour une Déclaration Politique forte contre l’usage des armes explosives au cœur des villes

En 14-18, les civils représentaient 15% des victimes de la guerre et 50% en 1945. Aujourd’hui,
les bombardements au cœur des villes font plus de 90% de victimes civiles. Qui peut encore décemment parler de dommages collatéraux ? Bombardements massifs et disproportionnés, pilonnages sans distinction au cœur des villes, les guerres d’aujourd’hui piétinent jour après jour les principes les plus élémentaires du Droit international humanitaire sous le regard impuissant de la communauté internationale.
Face à cet implacable constat, Handicap International est de ceux qui pensent qu’il est encore possible d’agir contre ces pratiques barbares. Depuis 5 ans, l’ONG milite pour une Déclaration Politique des Etats visant à mettre fin à l’usage des armes explosives dans les villes. Handicap International appelle la France à soutenir un texte ambitieux, conforme aux demandes du Secrétaire Général de l’ONU, du Comité International de la Croix Rouge et d’un grand nombre d’Etats et d’ONG.

A quelques mois de la Conférence d’adoption de la Déclaration à Dublin, fin 2020/début 2021, les Pyramides Solidaires seront le moment de rappeler aux Etats que seul un texte ambitieux et contraignant aura un véritable impact pour les populations aujourd’hui bombardées.



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2020 : Articles de l'année 2019 : Articles de l'année 2010 :