L’eau est le réceptacle et le miroir de toutes nos dérives

Publié le 26 août 2010 en accès
Commentaire(s) :

Dans l’environnement, des millions de tonnes de polluants plus ou moins toxiques sont déversés volontairement (pesticides) ou retrouvés fortuitement. Ils contaminent l’ensemble de la biosphère terrestre, l’air, les sols, les eaux de surfaces et souterraines, les espèces animales (dont l’homme) et végétales. Véhiculés partout même dans les zones polaires par le biais des courants aériens et via le cycle de l’eau, ils sont à l’origine de perturbations des cycles biologiques.
En France, les eaux de surface et souterraines ne sont pas épargnées : elles sont de plus en plus polluées du fait des activités humaines et de notre agriculture.

Quels sont les Enjeux ?
Cette contamination des eaux françaises a des conséquences :
- sur la disparition d’espèces animales
- sur leur capacités reproductrices
- sur les activités économiques nécessitant une eau de très bonne qualité
- sur la qualité des eaux de baignades
- sur la qualité de l’eau potable distribuée

Ce que souhaite faire le WWF
Le WWF travaille à la protection et à la santé des écosystèmes, et des espèces qui y vivent ; l’homme étant une composante. Travailler et renforcer la protection de la ressource en eau, permet d’agir en amont et d’avoir de multiple leviers. Travailler et renforcer la qualité des eaux brutes servant notamment à certains usages, notamment vitaux (eau potable) c’est maximiser les impacts positifs sur l’ensemble des écosystèmes.

Une campagne « Qualité de l’Eau ? Qualité de la Vie »
Des études montrent que de nombreux micropolluants sont persistants dans l’eau. Même à des concentrations infimes, ces micropolluants seuls ou en cocktail peuvent avoir un effet nocif sur l’environnement en général et sur l’homme en particulier. Pour l’eau potable, bien que leur concentration peut ne pas dépasser la limite légale actuelle il est légitime de se poser la question notamment lorsque que l’on s’intéresse aux molécules qualifiées de perturbateurs endocriniens, pour lesquelles, la dose ne fait pas le poison !
Dans le cadre de cette campagne, le WWF souhaite notamment vérifier la qualité des eaux potables distribuées en France sur un certains nombre de points échantillonnés.
Sans être exhaustive, il s’agira d’évaluer la présence absence de toxiques dans les eaux dites potables.

Nos actions grâce à vos Dons
Des prélèvements ont déjà eu lieu en 2009 (Août-Septembre) dans 41 villes (de taille moyenne à importante) de France métropolitaine et Outre Mer et pour 15 eaux embouteillées. 179 molécules issues de nos activités industrielles, agricoles et domestiques ont été recherchées et analysées par un laboratoire de référence.
D’autres prélèvements ont eu lieu en Mai et Juin 2010, en ciblant les zones rurales plus sujettes aux pollutions diffuses d’origine agricole.
Les résultats devraient être rendus publics au dernier trimestre 2010.

Source : En savoir plus ...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 :