Frais d’incidents bancaires : L’Unaf salue la communication du Gouverneur de la Banque de France mais souhaite aller plus loin pour protéger tous les consommateurs

Publié le

Frais d'incidents bancaires : L'Unaf salue la communication du Gouverneur de la Banque de France mais souhaite aller plus loin pour protéger tous les consommateurs

Face aux cascades de frais bancaires entraînant de très nombreux ménages dans des situations de malendettement douloureuses, des dispositifs de plafonnement des frais d’incidents bancaires ont été mis en place depuis plus de dix ans. Aujourd’hui, quand on est détecté comme « client fragile » par sa banque, on bénéficie d’une protection renforcée : le montant total des frais d’incidents bancaires facturés ne peut pas dépasser 25 euros par mois durant au moins 3 mois consécutifs. Ce jour, le Gouverneur de la (...)

Toute l'actualité sur l'ESS dans votre poche,
partout, tout le temps.

Il vous reste 80% de cet article à lire.

Je me connecte Je m'abonne

Autres articles dans cette rubrique

Projet de loi sur le logement : Des mesures qui risquent d’aggraver les difficultés des familles

Un projet de loi relatif au développement de l’offre de logements abordables doit être examiné par le conseil des ministres le 3 mai. Alors que le logement est le premier poste de dépenses des...

Frais d’incidents bancaires : L’Unaf salue la communication du Gouverneur de la Banque de France mais souhaite aller plus loin pour protéger tous les consommateurs

Face aux cascades de frais bancaires entraînant de très nombreux ménages dans des situations de malendettement douloureuses, des dispositifs de plafonnement des frais d’incidents bancaires ont été...

L’Unaf favorable au bonus attractivité pour TOUS les professionnels de la Petite enfance

L’Unaf, membre du conseil d’administration de la Cnaf, est favorable au « bonus attractivité » qui permettrait de revaloriser les salaires des professionnels de la Petite Enfance. Elle demande...

close