6ème édition du Challenge connecté Alice Milliat

Publié le 27 juillet 2021 en accès
Commentaire(s) :

Aujourd’hui en France, près d’une personne sur deux qui fait du sport est une femme. Pourtant dès que nous parlons de sport, que nous le regardons dans les médias, ou que nous observons l’espace public, ce sont des sportifs masculins qui émergent. Les sportives, elles, sont souvent invisibles. A tel point que 1 Français sur 2 ne connait aucune sportive française en activité. Alors que le monde aura les yeux rivés vers les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo et que nos athlètes tricolores tenteront de ramener un maximum de médailles, la Fondation Alice Milliat invite le plus grand nombre à se mobiliser pour donner plus de visibilité aux femmes dans le sport qu’ils s’agissent de nos championnes ou des sportives du quotidien.

Comment ? La fondation Alice Milliat organise la 6ème édition du Challenge connecté Alice Milliat, une course sur parcours libre permettant à chacune et chacun de se mobiliser en faveur du sport féminin. Chaque kilomètre sera comptabilisé qu’ils soient réalisés en courant ou en marchant. En 2020, 1 848 069 kilomètres ont été parcourus grâce à 10 350 runneuses et runners.

Prix ? Le challenge est gratuit. A la fin de leur expérience, les participants et les participantes pourront s’ils le souhaitent faire un don pour accompagner le développement des 70 projets en faveur du sport féminin labélisés par la Fondation.

Quand ? Du 23 juillet, jour de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympique au 5 septembre, jour de cérémonie de clôture des Jeux Paralympiques.

Où ? Le challenge sera accessible via l’application Running Heroes dès le 23 juillet. Les réseaux sociaux de la Fondation Alice Milliat (Facebook, Twitter et Instagram) seront pleinement actifs pour relayer le challenge et pour mettre en avant les sportives qui brilleront à Tokyo.

Une 6ème édition marrainée par Maxine Eouzan

Maxine Eouzan sera la marraine de la 6ème édition du challenge connecté Alice Milliat. Maxine est particulièrement sensible à la place des femmes dans le sport et des sportives dans les médias en raison d’une part, de sa carrière de haut de niveau en gymnastique acrobatique et en plongeon, et d’autre part, de son métier de journaliste sportive.

En devenant marraine du challenge connecté Alice Milliat, Maxine a accepté un nouveau défi, celui de mobiliser le plus grand nombre de femmes et d’hommes pour faire bouger les lignes du sport féminin.

Sport : pourquoi si peu d’héroïnes ?
« Quelle est la personnalité sportive qui vous inspire ? ». Cette question a été posée par Sport Heroes à sa communauté de sportifs et sportives.
Résultats : si la quasi-totalité des hommes ont cité un sportif (95,50%) seulement plus d’une femme sur trois (37,29%) a cité le nom d’une sportive.

Difficile de faire émerger des modèles féminins dans le sport, quand à la télévision moins de 20% des programmes sportifs mettent en avant des sportives, que dans l’espace public les sportives doivent encore faire leur place pour courir, jouer au football, faire du skate … et que le sport de haut niveau leur est moins accessible car il est plus difficile d’en vivre.

Heureusement, de plus en plus de femmes et d’hommes se mobilisent pour gommer les inégalités dans le sport et pour que le sport soit un moteur de l’égalité. A titre d’exemple en 2021, la Fondation Alice Milliat a labellisé plus de 70 projets dont l’ambition est d’ouvrir le champ des possibles des femmes et des jeunes filles dans le sport et de faire grandir la reconnaissance des sportives.

Autre raison d’y croire, les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024. Sur les 61 sportives citées par la communauté Sport Heroes une sur deux a participé aux Jeux Olympiques contre 1 sur 3 pour les sportifs (sachant que quelques footballeurs, cyclistes ou joueurs de tennis ont fait les Jeux sans que cela ne soit la raison de leur notoriété). Ces Jeux, les premiers Jeux paritaires de l’histoire sont une chance pour faire émerger des modèles féminins dans le sport.

Ils sont aussi un bon vecteur pour fédérer les énergies et flécher des financements en faveur du sport féminin à l’image de la Banque Palatine, filiale à 100% du Groupe BPCE et partenaire des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, qui est récemment devenu premier mécène de la Fondation Alice Milliat.



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2021 :