Les associations face à la conjoncture 2ème édition – juin 2012

Publié le :
Publication dédiée :
  • Recherches et Solidarité

  • Ce suivi semestriel est important en temps de crise. Il a été construit avec notre comité d’experts, de
    manière à observer comment les Français décident de créer de nouvelles associations, comment évolue
    l’emploi associatif, et comment fluctue le moral des responsables associatifs.

    Après la publication de janvier 2012, première édition de ce suivi de conjoncture qui servira de
    référence quant à la méthodologie mise en oeuvre, cette deuxième édition montre les tendances dans

    une actualité particulièrement dense.
    - 
    - Le nombre des créations d’associations reste orienté à la baisse, montrant un certain repli sur soi des
    Français, et une moindre volonté de construire de nouveaux projets en commun.
    - L’emploi associatif s’est stabilisé depuis deux trimestres (4ème trimestre 2011 et 1er trimestre 2012),
    excepté dans l’aide à domicile (- 0,4%) et la culture (-2,3%). De même les régions Midi-Pyrénées (-0,4%),
    Bourgogne (-0,3%) et Haute Normandie (-0,3%) ont souffert plus que les autres.
    — L’enquête menée entre le 10 et le 31 mai 2012, auprès de 985 responsables associatifs, représentatifs
    de tous les secteurs d’activité et des différentes tailles d’associations, livre les résultats suivants :
    - Globalement, les dirigeants considèrent que leur situation financière est convenable dans une
    proportion de 60%, mais que la ressource humaine bénévole n’est satisfaisante que dans une
    proportion de 40%. Néanmoins, ils font face, trouvent des solutions et s’adaptent, et 68% d’entre
    eux estiment que la situation générale de leur association est plutôt bonne.
    - En creux, cela signifie que plus de 30% des associations souffrent aujourd’hui, ce qui interpelle
    fortement : surtout si l’on considère que 11% des responsables se disent en véritable détresse, ce
    qui correspond à environ 90.000 associations en France.
    - Les responsables des associations employeurs sont beaucoup moins nombreux à se dire satisfaits de
    la situation financière vécue depuis décembre : ils sont en effet à peine plus de 40% dans les
    associations employant plus de cinq salariés, contre 65% dans les associations non employeurs. Ces
    derniers sont en revanche beaucoup plus préoccupés par les difficultés concernant le bénévolat.
    - La ressource humaine bénévole est le premier souci des responsables et il se renforce de 4 points
    (44% contre 40%) depuis la fin de l’année 2011. Il s’agit ici du nombre et de la disponibilité des
    bénévoles, de leur renouvellement, et aussi de la motivation et de l’investissement des dirigeants.
    - Pour demain, seulement 39% des responsables d’associations employeurs et 53% des responsables
    d’associations non employeurs se disent confiants quant à la situation de leur association. Et
    pourtant, fidèles à cette volonté observée tout au long de nos enquêtes, et de plus en plus
    conscients du rôle qu’ils jouent dans une société en difficulté, ils sont 60% à envisager de nouveaux
    projets ou une extension de l’activité de leur association.

    Les associations face àla conjoncture 2ème édition – juin 2012


    Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Se connecter
    Votre message

    Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

     
    A propos de ESS et société, Enjeux et débats
    ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
    En savoir plus »