La générosité des Français 13ème Edition


Après six années de publications sous l’égide de la Fondation de France, après avoir créé et dirigé le CerPhi, Jacques Malet reprend, avec toute son équipe et tous ses partenaires, l’ensemble des enquêtes, des études et des publications qu’il coordonne désormais, avec Cécile BAZIN et Marie DUROS, dans un centre de recherches sans but lucratif. Recherches & Solidarités présente la 13ème édition de La générosité des Français. Dans la continuité, avec l’expérience, mais aussi avec l’appui de deux vagues d’enquêtes « A l’écoute des donateurs ».

Confirmation du tassement des dons

Les données de la direction générale des finances publiques révèlent que le nombre de foyers déclarant un don à l’administration fiscale a baissé de près de 4%, repassant sous la barre des 6 millions, en 2006. Elles confirment que les Français ont déclaré en 2006 des sommes assez proches de celles de 2005. Nous avions fait le même constat sur la base de notre panel, avec une légère augmentation de 2% en euros constants, entre 2005 et 2006.

Pas de changement en 2007. Selon notre panel comportant environ 1,3 milliard d’euros de dons, chez 80 grands collecteurs nationaux, l’augmentation se situe entre 1,5% et 2%, toujours en euros constants. Le montant des dons 2007 des particuliers peut être estimé un peu au-dessous de 3 milliards d’euros.

Le comportement des donateurs

L’étude s’appuie sur une vague d’enquête auprès de 1390 donateurs, et permet de distinguer une première percée du don en ligne délibéré, notamment pour les jeunes générations. Les donateurs sont très majoritairement fidèles aux associations qu’ils ont choisies, jusqu’à 70% chez les plus de 60 ans. Mais ils veulent impérativement disposer « d’une présentation claire de leur vision, de leurs valeurs et de leurs missions », d’autant plus que le montant de leurs dons annuels est important.

Ils ne veulent ni remerciements ni cadeaux, mais ils sont sensibles aux résultats de l’action pour laquelle ils ont donné et aux informations financières de l’association. Ils pourraient être dissuadés de redonner, s’ils sont déçus par des sollicitations trop fréquentes (50%), et s’ils jugent les dépenses de communication excessives.

Quelles perspectives pour 2008 ?

Telle est la question cruciale que se posent aujourd’hui les collecteurs dans le contexte de crise. C’est ce qui a incité l’équipe de R & S à mener une enquête de conjoncture « A l’écoute des donateurs », entre le 17 et le 22 novembre dernier. C’est aussi ce qui justifie une présentation détaillée des résultats selon la tranche d’âge, le montant des revenus, le montant annuel des dons, et selon le genre. De telle sorte que les collecteurs y trouvent les éclairages utiles pour orienter leurs communications et leurs projets.

Car l’enjeu est réel :

La solidarité est bel et bien au rendez-vous : hommes et femmes, quelle que soit la génération, le niveau de vie ressenti … une large majorité considère que, lorsque les temps sont difficiles, c’est une valeur forte. Et ils l’expriment le plus souvent selon leurs moyens, les plus « aisés » étant prêts à donner et à s’impliquer davantage, les plus modestes à donner de leur temps, de la nourriture, des vêtements…

Les attitudes des donateurs sont très variables. Certains déclarent qu’ils donneront moins d’argent cette année : bonne raison pour les uns, mauvais prétexte pour les autres. Une moyenne générale des deux tiers des donateurs donnera au moins autant. Certains ont d’ores et déjà décidé qu’ils donneront plus : ils sont 18% parmi ceux qui donnent plus de 500 euros par an. Les plus nombreux à réfléchir sur ce point sont les plus de 60 ans (20%).

La réflexion est encore de mise. Quel montant donner ? Quelles causes soutenir ? Combien d’associations aider ? De quelles façons ? Une part non négligeable de donateurs s’interroge en effet encore sur tous ces points.

L’étude montre que les collecteurs disposent d’une bonne réserve de dons auprès de donateurs qui expriment à la fois leurs inquiétudes sur le temps présent, et leur volonté de se mobiliser et d’exprimer leur solidarité.

Cette étude fera l’objet d’une publication au sein de la collection Associations et Citoyenneté, chez Gualino éditeur.



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »