Économie Sociale et Logiciels Libres : Le temps de l’alliance ?


Voir en effet le logiciel libre comme « un rempart contre la tentation hégémonique du capitalisme », et qui devrait donc par là-même s’allier à l’économie sociale afin de ne pas perdre « son potentiel émancipateur » et participer de concert à « la reconquête des biens communs », est un point de vue dont l’adhésion est certaine mais pas forcément totale.

L’occasion d’en débattre donc ensemble après lecture[1].

Bastien Sibille est coordonateur de l’Association Internationale du Logiciel Libre (Ai2L) pour l’Économie Sociale. Un article qui fait écho à Sébastien Broca : Du logiciel libre aux théories de l’intelligence collective et qui revisite une nouvelle fois la différence d’approche entre « logiciel libre » et « open source ».

Source : La suite par ici ...


2 Messages

  • L’article est intéressant, il pose bien le cadre de réflexion entre des enjeux communs de ces 2 mouvements. Personnellement acteur de l’économie sociale et gros utilisateurs de logiciel libre, je partage ce que l’auteur expose.

    J’ajouterai un troisième mouvement qui mériterait d’entrer dans la vague du logiciel libre ; il s’agit de l’éducation populaire dont les principes d’émancipation des personnes et de construction du bien commun sont les mêmes.

    Le seul frein que je vois encore à l’heure actuelle pour que ces alliances se concrétisent est celui de la formation des individus.C’est à mon avis la cause principale du maintien des systèmes informatiques sous logiciel propriétaire, ces habitudes ancrées... Il me parait important de créer de vrais synergies entre ces 3 mouvements pour accompagner un passage progressif de structures vers le logiciel libre, former leurs salariés, et répandre ces pratiques dans les secteurs professionnels dont les valeurs s’opposent au modèle informatique proposé par les multinationales du modèle capitaliste.

    repondre message

  • Militant dans l’économie sociale, l’utilisation de logiciels libres me semble une grande évidence, histoire de mettre en cohérence sa vision de la société et ses pratiques informatiques. Ce sont des logiciels souvent développés et/ou maintenus de manière collaborative et la solidarité des utilisateurs se retrouvent dans les forums associés.

    Je reconnais que le pas n’est pas facile à franchir. La peur de l’inconnu n’est pas négligeable et le manque de promotion de ces outils fait qu’il y a un grande méconnaissance de ce monde là .

    Pour ma part, j’ai fait le chemin vers le logiciel libre en plusieurs étapes. J’ai d’abord remplacé Internet Explorer par Firefox et Outlook par Thunderbird. J’ai arrêté d’utiliser Google pour chercher sur le net de manière solidaire avec Hooseek.

    Et il y a deux ans, j’ai fait le grand saut, j’ai remplacé Windows par Linux, en l’occurrence la distribution Ubuntu. Je bénéficie depuis d’une plate-forme de travail vraiment stable et évolutive avec la satisfaction ne pas contribuer à l’"engraissage" de sociétés dont l’objectif n’est pas le bien des individus.

    Car, à mon avis et comme le décrit si bien l’article de Bastien SIBILLE, le noeud du problème est bien là , le logiciel libre est la seule garantie que l’univers internet ne devienne pas un bien marchand contrôlé par des multinationales avec les dérives que cela peut entrainer.

    Je pense que l’économie sociale, grande utilisatrice de l’information par définition, ne peut pas faire l’impasse sur le logiciel libre et je trouve dommage que ses entreprises les plus visibles n’aient pas fait le pas, ou du moins trop timidement.

    Voir en ligne : Pour en savoir plus, visitez le site de Framasoft pilier français du réseau de sites web collaboratifs

    repondre message

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »