Comment une coopérative de taxis parisiens fait face à Uber, G7 ou Heetch

Publié le 8 juin 2017 en accès
Commentaire(s) :

Même si les chauffeurs Gescop ont perdu 30 % de leur revenu en 2016, la compagnie, plus connue sous le nom d’Alpha Taxis, a su résister face à la concurrence.

« Mon premier client, je l’ai pris ici, gare d’Austerlitz. Parce que la première fois que mon père, qui venait du Portugal, a mis les pieds en France, il est arrivé gare d’Austerlitz, confie Philippe Francisco, 46 ans. Et je me suis promis que mon dernier client, je le prendrai ici. » Depuis douze ans, ce chauffeur de taxi Gescop – plus connue sous le nom du central radio Alpha Taxis – sillonne les rues de Paris, le plaisir toujours intact. « Ce métier, je ne le lâcherai jamais. Pouvoir gérer mes horaires comme je le veux, c’est inestimable », assure-t-il.

Secteur d’activité prospère, chômage quasi inexistant, tarifs réglementés… les chauffeurs parisiens ont longtemps bénéficié d’un statut relativement avantageux. Au point d’acquérir la réputation de négliger les clients. Mais depuis trois ans, leur situation a été sérieusement fragilisée par l’arrivée de nouvelles plates-formes de voiture de transport avec chauffeur (VTC), comme Uber, mais aussi d’applications mobile de covoiturage de nuit. Philippe Francisco, qui travaille en moyenne 11 heures par jour et 6 jours sur 7, est confronté à une concurrence de plus en plus sévère, dans un secteur aux règles en perpétuelle mutation.

Source : Le Monde du 27/05/17 par Solène Lhénoret

Recommander cet article à une connaissance ? (Par un mail pré-formaté)

{#TITRE,#URL_ARTICLE}

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 :