CG.SCOP – CCI : l’improbable partenariat

Publié le 21 novembre 2008 en accès
Commentaire(s) :

Il s’agit vraiment d’une première pour deux mondes qui se regardaient jusqu’alors en
chiens de faïence …

En réalité, comme l’indique la Confédération générale des SCOP dans sa publication
« Participer », nombre de dirigeants de Scop siègent dans les Chambres de Commerce et
d’industrie (CCI) et participent à la vie des instances consulaires, mais la convention
signée lors du Congrès national des Scop au Futuroscope amorce un partenariat formalisé
afin que les coopératives prennent toute leur place dans la promotion de l’entreprenariat,
notamment dans le cadre des reprises et transmissions d’entreprise. L’objectif principal de
cette convention est d’apporter aux conseillers en création, reprise et transmission des CCI
l’information nécessaire sur le statut coopératif et qu’ils sachent quand pouvoir présenter
cette solution aux entrepreneurs en fonction de leur questionnement. Chaque année, les
CCI reçoivent près de 350 000 personnes, porteurs de projet de création ou de reprise et
cédants.

Trois axes de collaboration se dégagent ainsi de la convention :
- Organiser la réciprocité de l’information sur les actions menées en matière de Création,
Transmission, Reprise par les CCI et les Unions régionales du réseau Scop Entreprises (UR
Scop).
- Encourager les partenariats régionaux entre UR Scop et CCI ou CRCI (Chambre
Régionale de Commerce et d’Industrie) en vue d’une mise en oeuvre concrète formalisée
au plus près des porteurs de projet. Ce partenariat doit organiser la collaboration entre les
instances locales afin d’optimiser les connaissances et les contacts entre conseillers CCI et
UR Scop : participer à des conférences ou cessions de formation, diffusions d’informations,
rédaction d’outils de communication spécifiques, information des salariés repreneurs sur le
statut coopératif …
- Au niveau national, CCI-Entreprendre en France a inclus une question sur les Scop dans
le cadre de sa campagne de sensibilisation à la transmission d’entreprise réalisée par
téléphone auprès de 15000 dirigeants. Une communication sera réalisée par la
Confédération auprès des dirigeants potentiellement intéressés par la transmission aux
salariés mais qui ne connaissent pas les Scop. La convention prévoit une évaluation
bisannuelle de son application dans les premières années d’exécution.



Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Articles de la rubrique par année :
La présentation des articles a évolué au gré des années et des avancées techniques du site.
Des éléments peuvent manquer. Merci de votre compréhension.
D'autres articles sont disponibles en cliquant sur les onglets chiffrés.


Articles de l'année 2018 : Articles de l'année 2017 : Articles de l'année 2016 : Articles de l'année 2015 : Articles de l'année 2014 : Articles de l'année 2013 : Articles de l'année 2012 : Articles de l'année 2011 : Articles de l'année 2010 : Articles de l'année 2009 : Articles de l'année 2008 : Articles de l'année 2007 : Articles de l'année 2006 : Articles de l'année 2005 : Articles de l'année 2003 :