Les aides à l’emploi à domicile profitent aux plus riches


Les réductions d’impôts pour les services à domicile sont surtout accordées aux foyers les plus aisés.

8 % des ménages français déclarent employer des salariés à domicile. Mais seulement 1 % des 10 % les plus modestes y recourent alors que la moitié du 1 % les plus riches ont des employés chez eux. A ce titre, 30 % des foyers bénéficient de réductions d’impôts. Mais ces réductions se concentrent sur les foyers aux revenus les plus élevés. En effet, ils payent plus facilement des nounous et des femmes de ménage. De plus, la moitié des foyers sont non-imposables sur le revenu donc seuls les plus riches profitent du système de réduction d’impôts.

Les données présentées ici datent de 2005. La transformation à partir de 2007 du mécanisme de réduction d’impôts en crédit d’impôts, qui peut être reversé au foyer non-imposable ne devrait pas avoir d’impact majeur car le coût restant à la charge des familles modestes demeure trop important.

Source : La suite de l’article par ici...


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »