La gouvernance des organisations de l’Économie Sociale et Solidaire à l’épreuve dynamique de leurs « Grandeurs »

Date de publication :
Publication dédiée :
  • Gouvernance
  • Julien Bouille
  • Simon Corne

  • Cet article propose d’étudier, au plan théorique, les différentes logiques institutionnelles en concurrence dans les organisations de l’économie sociale et solidaire (OESS). Nous mobilisons dans cette perspective le modèle des Economies de la Grandeur de Boltanski et Thévenot (1987, 1991). Le caractère novateur de notre recherche réside moins dans l’identification des principales conventions qui modèlent la gouvernance des OESS que dans l’examen des conflits et des compromis possibles entre chacune de ces « cités ». Notre analyse souligne tout d’abord que la « compétition » de plusieurs conventions au sein des OESS génère des tensions organisationnelles difficiles à résoudre. Nous montrons ensuite que l’atteinte d’un compromis, en plus d’être éphémère, comporte un risque d’exclusion d’une « cité » qui peut conduire à une fragilisation de la gouvernance des OESS. Au final, nous traçons des perspectives de dépassement de ce risque en exposant différentes stratégies organisationnelles susceptibles de cadrer la gouvernance des OESS sans en altérer leurs identités, ni leurs « grandeurs » multiples.

    Source : Economie des conventions par Julien Bouille & Simon Corne


    A propos de ESS et société
    ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse (...)
    En savoir plus »
    Fils de nouvelles RSS
    Thèmes