Une entreprise d’espaces verts où les actionnaires sont aussi les salariés


C’est l’une des premières du Cambrésis. La Scop (société coopérative et participative) Éco paysages a vu le jour la semaine dernière. Spécialisée dans les espaces verts, la société appartient à deux salariés entrepreneurs qui n’ont rien de militants alternatifs. « On est juste pour un partage des richesses produites sous réserve des efforts fournis. » Explications.

Une Scop ? Ça ne vous parle peut-être pas. L’actualité récente a pourtant remis au goût du jour un mode de gouvernance qui puise ses racines dans les associations ouvrières au XIXe siècle. My Ferry Link, cette compagnie de transport maritime née des cendres de Sea France, est une société coopérative et participative. L’idée est simple : au moins 51 % des capitaux doivent être détenus par les salariés.

Source : La Voix du Nord du 14/10/13 par Jérémy Lemaire


Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de ESS et société, Enjeux et débats
ESS et Société a pris le relais de feu le site de Ressources Solidaires disparu en décembre 2017. Media social et solidaire dédié à l’économie sociale et solidaire en France et dans le monde, ESS et société permet de comprendre et de s’informer sur l’ESS au travers d’un agenda et d’une revue de presse sur l’économie sociale et solidaire L’information que vous recherchez pour comprendre et débattre sur ce (...)
En savoir plus »